Navigation – Plan du site
I

Revue de livres

Revue chrétienne (Paris, août 1912)
Anon.

Note de la rédaction

Source primaire :
Anon., « Revue de livres. Les formes élémentaires de la vie religieuse (Le système totémique en Australie) par Émile Durkheim, professeur de la Faculté des Lettres de l’Université de Paris. 1 volume in-8 de la Bibliothèque de Philosophie contemporaine, 10 francs (Librairie Félix Alcan) », Revue chrétienne, publiée sous la direction de M. John Viénot. Recueil mensuel (Paris), 4e série, 59 (2), juillet-août 1912, p.752b-753a

Source(s) numérique(s) identifiée(s) :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6153619x/f22

Texte intégral

  • 1 [Cf. Bulletin des publications nouvelles de la librairie Félix Alcan (Félix Alcan et R. Lisbonne, é (...)

1L’objet de ce livre est d’atteindre, à travers un groupe déterminé de religions, les formes élémentaires de la pensée et de la pratique religieuse. Les religions étudiées sont celles que pratiquent les tribus australiennes. Il n’en est pas de plus primitives et de plus simples et c’est ce qui explique le choix de l’auteur ; car plus on se rapproche des origines, plus on a des chances de découvrir les éléments fondamentaux de la vie religieuse et les causes dont ces éléments dépendent1.

2Les deux principaux livres de l’ouvrage sont consacrés, l’un aux croyances et l’autre aux rites. Dans le premier, l’auteur s’attache à rechercher la notion qui est la base des représentations religieuses et il croit la trouver dans l’idée d’une force anonyme, impersonnelle, qu’il s’efforce de décrire et d’expliquer. Il y voit une forme objectivée de la force collective. Il montre ensuite comment cette puissance impersonnelle s’est individualisée de manière à donner naissance aux différentes personnalités mythiques ; il retrace ainsi la [753b] genèse des idées d’âme, d’esprit, de dieux nationaux et internationaux. Dans le livre sur les rites, il étudie successivement le système des interdits et les rites ascétiques qui en sont dérivés, les formes élémentaires du sacrifice, les rites mimétiques, les fêtes commémoratives, le deuil et les rites expiatoires. Cette analyse des rites, confirmant celle des croyances, montre l’importance des facteurs sociaux dont dépend la religion.

Haut de page

Notes

1 [Cf. Bulletin des publications nouvelles de la librairie Félix Alcan (Félix Alcan et R. Lisbonne, éditeurs), Paris, Mai 1912, p.3a]

Haut de page

Table des illustrations

URL http://assr.revues.org/docannexe/image/24425/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 36k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anon., « Revue de livres », Revue chrétienne, 4e série, 59 (2), juillet-août 1912, p. 752b-753a.

Référence électronique

Anon., « Revue de livres  », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], La première réception des Formes (1912-1917) (S. Baciocchi, F. Théron, eds.), I, mis en ligne le 27 février 2013, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://assr.revues.org/24425

Haut de page

Auteur

Anon.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org