Navigation – Plan du site

Durkheim’s Conception of the Religious Life: a Critique

Pour une critique de la conception durkheimienne de la vie religieuse
Fernando Uricoechea

Résumés

L’article se propose de mettre à jour divers points faibles de la théorie durkheimienne de la vie religieuse, les uns provenant d’incohérences par rapport aux règles méthodologiques que Durkheim avait lui-même posées antérieurement, les autres étant dues à sa conception rationaliste des sentiments et des croyances sociaux. Par exemple, si l’on s’en tient au canon méthodologique des Règles, les conclusions des Formes élémentaires ne peuvent en aucun cas être généralisées à tous les systèmes religieux. Par ailleurs, sa critique du naturisme est plus que faible : elle est menée à partir d’arguments utilitaristes. Sa propre théorie finit par n’être elle-même qu’une version sociologique du naturisme. Son refus rationaliste de distinguer entre d’un côté les croyances et les valeurs et de l’autre la connaissance l’a contraint à chercher la représentation objective des sentiments religieux dans la société elle-même. De plus, la théorie de Durkheim ne s’intéresse pas vraiment à l’origine du sacré mais, tout au plus, à la manière dont le sacré s’impose à la société. Enfin, sa théorie aboutit à une impasse : la société en laquelle s’incarne le sacré ne peut être ni la société dans son ensemble ni aucun des groupes qui la constituent.

Haut de page

Note de la rédaction

Ce texte est disponible sur Persée

Pour citer cet article

Référence papier

Archives de Sciences Sociales des Religions, 1992, 79, pp. 155-166

Référence électronique

Fernando Uricoechea, « Durkheim’s Conception of the Religious Life: a Critique  », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], L’héritage des Formes, mis en ligne le 20 juillet 2011, consulté le 20 août 2017. URL : http://assr.revues.org/23052

Haut de page

Auteur

Fernando Uricoechea

National University of California

Haut de page

Droits d’auteur

Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org