Navigation – Plan du site

Ferdinand Buisson et l’individualisme

Pierre Hayat
p. 5-18

Résumés

L’individualisme trouve naturellement sa place dans une société laïque fondée sur le libre consentement des individus. Ferdinand Buisson qui fut l’un des fondateurs de la laïcité française, a rencontré l’individualisme comme un élément constitutif et contradictoire de la laïcité. Si l’individualisme est récusé lorsqu’il enferme l’individu dans son égoïsme, il accompagne les combats pour la liberté de conscience. La République affranchit l’individu des pressions cléricales et des traditions ancestrales. La morale laïque tente la synthèse de la solidarité et de la responsabilité individuelle. Buisson n’oublie pas que la conviction qui anime le militant laïque est un principe d’individuation. Car chez ce protestant libéral, la visée de l’universalité humaine est portée par des individus singuliers.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Hayat, « Ferdinand Buisson et l’individualisme », Archives de sciences sociales des religions, 124 | 2003, 5-18.

Référence électronique

Pierre Hayat, « Ferdinand Buisson et l’individualisme », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 124 | octobre - décembre 2003, mis en ligne le 17 octobre 2006, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://assr.revues.org/930 ; DOI : 10.4000/assr.930

Haut de page

Auteur

Pierre Hayat

Lycée Jules-Ferry – Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org