Navigation – Plan du site
Bulletin Bibliographique
138-56

Nelly Lahoud, Anthony H. Johns (éds.), Islam in World Politics

London - New York, Routledge, 2005, x + 198 p.
Adel Sidarus
p. 97-251

Texte intégral

1La littérature sur l’islam politique abonde dans plus d’une langue. Le présent recueil d’études, issu principalement de l’école australienne de sciences politiques et internationales, aborde la question sous l’angle des implications mondiales du mouvement à partir de sujets particuliers ou d’études de cas nationaux ou régionaux. Les deux premiers des neuf chapitres constituent toutefois des essais globaux. Les éditeurs du volume collectif, respectivement du Goucher College à Baltimore et de l’Australian National University à Canberra brossent, dans le chapitre 1 « The world of Islam and the challenge of Islamism », un panorama général de la question, articulé avec les réalités historiques, politiques et spatiales du monde musulman. Alors qu’Anoushirvan Ehteshami (Durham University), co-éditeur avec A.S. Sidahmed de l’un des premiers ouvrages collectifs sur l’Islamic Fundamentalism (New York & Oxford, 1996), offre une analyse poussée du mouvement islamiste comme force politique internationale dans le chapitre 2 : « Islam as a political force in international politics ». Incontestablement ces deux chapitres, avec le dernier « Between rhetoric and reality: Islam and politics in the Arab world », signé par Ahmad Shboul (Sidney University), sont les plus importants. Solides quant aux éléments présentés et aux perspectives avancées, les points de vue développés par les auteurs sont profonds et bien équilibrés.

2Les sujets traités dans les autres chapitres touchent aux finances et à la banque dite islamique (Bill Maurer), au discours sur la femme en Égypte en tant qu’expression d’identité et de pouvoir des islamistes (Roxanne D. Marcotte) et au lien hypocrite et trompeur établi par les Américains, et le monde occidental en général, entre la lutte contre le terrorisme et la libération de la femme en Afghanistan (Shakira Hussein).

3Quant aux espaces étudiés, il s’agit de l’Asie du Sud, c’est-à-dire de la péninsule indienne, en tant qu’espace d’affirmation identitaire gérant confusions et confrontations (Howard V. Brasted) ; de l’Asie centrale, avec l’émergence des nouvelles républiques musulmanes sorties du carcan soviétique (John R. Pottenger) ; et du Sud-Est asiatique, où les processus d’islamisation et de politisation s’avèrent fort contrastés entre l’Indonésie et la Malaisie (Greg Gealy).

4Tenant compte de l’origine australienne de l’initiative (Nelly Lahoud a été formée en Australie et la plupart des auteurs appartiennent à des institutions de ce pays), on comprendra que ce soit le continent asiatique qui fait l’objet presque exclusif du volume. Du reste, cela explique un peu le ton serein et objectif des analyses, dans la mesure où ce continent n’a pas eu, jusqu’ici, de contentieux historique avec les Arabes et les musulmans, dont l’intégration en tant qu’immigrés semble se dérouler sans problèmes (voir l’exemple de trois des auteurs...), au moins jusqu’à nouvel ordre.

5Le volume comporte une introduction qui présente la perspective générale et le contexte global du thème et résume les données essentielles à retirer de chaque chapitre, et un index général de noms et de mots.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Adel Sidarus, « Nelly Lahoud, Anthony H. Johns (éds.), Islam in World Politics », Archives de sciences sociales des religions, 138 | 2007, 97-251.

Référence électronique

Adel Sidarus, « Nelly Lahoud, Anthony H. Johns (éds.), Islam in World Politics », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 138 | avril - juin 2007, document 138-56, mis en ligne le 12 septembre 2007, consulté le 24 mars 2017. URL : http://assr.revues.org/6532

Haut de page

Auteur

Adel Sidarus

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org