Navigation – Plan du site
Bulletin Bibliographique
138-15

Steve Bruce, Politics and Religion

Cambridge, Polity Press, 2005, 292 p.
Michael Löwy
p. 97-251

Texte intégral

1Comme l’explique l’auteur, son objectif est d’aborder un sujet vaste mais souvent négligé : les rapports entre religion et politique. Les définitions qu’il propose pour ces deux concepts sont courantes et communes : politique concerne les actions des États et des gouvernements (ainsi que les actions de groupes qui veulent influencer les gouvernements) et religion se réfère aux croyances, actions et institutions qui supposent l’existence d’entités surnaturelles avec des pouvoirs de jugement et d’action.

2Les principaux thèmes abordés sont, dans l’ordre des chapitres : les Empires, avec comme exemples l’empire ottoman et l’empire anglais des Indes (le Raj) ; les nations, avec une analyse de plusieurs exemples de liens entre religion et identité nationale : la Pologne et l’Irlande, la Yougoslavie, la Turquie, l’Égypte, l’Inde, etc. ; les partis politiques, qui s’intéressent surtout aux rapports entre catholicisme et politique ; les mouvements protestataires, favorables à l’égalité, ou en résistance à la terreur de l’État, depuis les mouvements antiesclavagistes jusqu’à la Nouvelle droite chrétienne aux États-Unis, qui, certes, n’est pas égalitariste, mais proteste contre la marginalisation de la religion ; le contrôle étatique sur la religion, notamment sous forme de répression communiste et islamique de la dissidence religieuse. La méthode descriptive prédomine dans ces chapitres.

3Le dernier chapitre s’intitule, modestement, « Explications » et tente d’avancer un cadre interprétatif général. Il s’agit de déterminer quelles sont les religions les plus favorables aux démocraties libérales et celles qui lui font obstacle. La conclusion de l’auteur peut être résumée par la formule – qui n’apparaît pas dans le livre, mais résume bien son esprit – « West is best ». Ceux qui doutent de l’excellence de l’Occident, comme Herbert Marcuse ou Michel Foucault, représentent « un courant perversement populaire de la vie intellectuelle contemporaine ». L’auteur se plaint d’avoir été accusé d’« Orientalisme » – c’est-à-dire de fabrication d’une image essentialiste et dénigrante de l’Orient islamique – par des disciples d’Edward Saïd, mais il refuse toute pertinence à ce concept.

4D’une façon générale, explique l’auteur, les religions de l’orthodoxie – chrétiennes – sont plus humaines, tolérantes et libérales que les religions de l’orthopraxie – l’islam. Le judaïsme talmudique – religion de l’orthopraxie par excellence – serait-il moins « humain » que l’Inquisition, obsédée d’orthodoxie ? Cet exemple n’est pas discuté par l’auteur. La théocratie prospère en Islam, tandis que « les théocraties chrétiennes ont été rares et de courte durée ». Il est vrai que l’empire byzantin n’a duré qu’environ onze siècles... (Cet exemple n’est pas mentionné par l’auteur). Cela dit, toutes les formes de chrétienté n’ont pas la même valeur politique : les orthodoxes russes ont failli devant le communisme, et les catholiques devant le fascisme. Seul le protestantisme, individualiste et démocratique, a résisté aux pouvoirs autoritaires. L’Allemagne nazie, à majorité protestante, ne figure pas dans ce palmarès comparatif un peu primaire.

5D’une façon générale, pense l’auteur, les religions sont un obstacle à la démocratie. L’exception, c’est le protestantisme, qui, certes involontairement, a favorisé – voyez Weber – non seulement le capitalisme, c’est-à-dire la prospérité, mais aussi l’individualisme, l’égalitarisme, le pluralisme, la tolérance, la liberté, la démocratie et la sécularisation.

6Tout n’est pas sans intérêt dans ce qu’écrit l’auteur, mais la quantité d’approximations, de jugements biaisés, de lieux communs et d’apologies pro domo est quand même impressionnante...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michael Löwy, « Steve Bruce, Politics and Religion », Archives de sciences sociales des religions, 138 | 2007, 97-251.

Référence électronique

Michael Löwy, « Steve Bruce, Politics and Religion », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 138 | avril - juin 2007, document 138-15, mis en ligne le 11 septembre 2007, consulté le 23 août 2017. URL : http://assr.revues.org/5572

Haut de page

Auteur

Michael Löwy

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org