Navigation – Plan du site
Bulletin bibliographique
136-108

Cécile Treffort, Mathias Tranchant, dir., L'abbaye de Maillezais : des moines du marais aux soldats huguenots

Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2005, 481 p.
Catherine Vincent
p. 115-283

Texte intégral

1Cet imposant volume consacré à l'abbaye de Maillezais dont les ruines, dressées au fond du marais poitevin, font encore l'admiration des visiteurs, se veut, pour reprendre l'expression de ses éditeurs, non pas une synthèse mais un « ensemble de clés pour continuer de percer les secrets de cet édifice ».

2Dans l'entreprise, issue d'un colloque organisé en 2002 par l'université de Poitiers en partenariat avec celles de Nantes et La Rochelle, ont collaboré des chercheurs de disciplines variées, ce qui contribue indéniablement à la richesse du volume : historiens des textes, historiens des monuments et archéologues, spécialistes de la littérature, médiévistes et modernistes se retrouvent au fil des vingt-trois articles réunis. Ces derniers abordent une longue chronologie qui s'étend depuis la fondation de l'abbaye, entre la fin du xe et le début du xie siècle, jusqu'au xviie siècle. Les contributions, fondées sur les méthodes les plus neuves de la recherche, sont accompagnées d'une ample documentation : photographies, reproductions de cartes anciennes, schémas, croquis et publication de pièces d'archives inédites.

3Singulier destin que celui de ce lieu, parcouru durant sept siècles par les « vagues successives de la grande Histoire », avant de s'endormir dans un sommeil d'où l'ont tiré les historiens et les amateurs de patrimoine.

4La phase initiale est sans doute celle qui est la plus classique au regard de l'histoire monastique médiévale : une fondation dynastique des comtes de Poitou, ducs d'Aquitaine, dont la présence a largement contribué à animer et aménager le marais poitevin, au point de transformer la presqu'île où l'abbaye a été implantée en île et de capter une rivière, l'Autise, pour se relier aux grandes voies commerciales de la côte atlantique ; un édifice dont l'ambition architecturale, telle que les parties romanes permettent de le reconstituer, répond au projet idéologique qui a sous-tendu sa fondation ; un légendaire qui se nourrit de celui des Lusignan et de la fée Mélusine.

5Puis, en 1317, un pape, Jean XXII, pour des raisons complexes, encore mal élucidées, bouleversa le destin de l'abbaye en l'instituant chef-lieu de l'un des diocèses qu'il créa en subdivisant le grand diocèse de Poitiers en trois unités : les diocèses de Luçon, Maillezais et Poitiers. L'épisode dure jusqu'au xviie siècle durant lequel le siège épiscopal est transféré à La Rochelle. Il a été marqué par l'introduction de parties gothiques dans l'église, dont les hautes ogives décharnées campent encore dans le ciel la silhouette de l'édifice.

6Entre temps, Maillezais a subi de plein fouet les évolutions du xvie siècle : nomination d'un évêque amateur de beaux-arts et de littérature en la personne de Geoffroy d'Estissac, qui a accueilli Rabelais ; troubles des guerres de religion, puisque le site fut investi par les protestants après qu'ils eurent obtenu du roi l'octroi de places de sûreté. Maillezais se trouva placée sous l'autorité d'Agrippa d'Aubigné, autre illustre plume, qui fit du lieu un centre d'imprimerie actif et l'intégra dans un glacis défensif constitué pour protéger La Rochelle.

7Ce sont ces divers épisodes, résumés à grands traits, qu'analysent les contributions de l'ouvrage ; celui-ci s'achève sur un bilan des fouilles archéologiques entreprises depuis deux ans dans ce site qui est actuellement propriété du Conseil général de la Vendée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Vincent, « Cécile Treffort, Mathias Tranchant, dir., L'abbaye de Maillezais : des moines du marais aux soldats huguenots », Archives de sciences sociales des religions, 136 | 2006, 115-283.

Référence électronique

Catherine Vincent, « Cécile Treffort, Mathias Tranchant, dir., L'abbaye de Maillezais : des moines du marais aux soldats huguenots », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 136 | octobre - décembre 2006, document 136-108, mis en ligne le 14 février 2007, consulté le 23 avril 2017. URL : http://assr.revues.org/4063

Haut de page

Auteur

Catherine Vincent

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org