Navigation – Plan du site

Ilyās Et Mawdūdī au pays des Yankees : la Tablīghī Jamā‘at Et La Jamā‘at-I Islāmī aux États-Unis

Aminah Mohammad-Arif

Résumés

Les deux grandes organisations fondamentalistes du sous-continent indien, La Jamā‘at-i Islāmī, fondée par Abul Ala Mawdūdī, et la Tablīghī Jamā‘at, créée par Muhammad Ilyās, se sont implantées sur le territoire américain en suivant les pas des immigrants indo-pakistanais. Alors que la Tablīghī Jamā‘at n’a subi aucune transformation aux États-Unis, la Jamā‘at-i Islāmī, elle, tout en conservant son idéologie de base, a su s’adapter au contexte américain. En partie pour cette raison mais surtout parce que les immigrants sud-asiatiques appartiennent aux couches de la population (petite et moyenne bourgeoisie) traditionnellement attirées par l’organisation de Mawdūdī, celle-ci est parvenue à exercer une certaine influence et surtout à trouver une légitimation auprès de ces immigrants. Cela d’autant plus que ces derniers sont certes désireux de s’intégrer à la société américaine, mais sont néanmoins en quête de repères dans leur nouvelle société d’implantation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Aminah Mohammad-Arif, « Ilyās Et Mawdūdī au pays des Yankees : la Tablīghī Jamā‘at Et La Jamā‘at-I Islāmī aux États-Unis », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 117 | janvier - mars 2002, mis en ligne le 16 avril 2014, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://assr.revues.org/3011 ; DOI : 10.4000/assr.3011

Haut de page

Auteur

Aminah Mohammad-Arif

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org