Skip to navigation – Site map
Recensions

Michel Mallèvre, Les évangéliques. Un nouveau visage du christianisme ?

Paris-Namur, Éditions jésuites, coll. « Que penser de... ? », 2015, 117 p.
Rodolfo de Roux
p. 354
Bibliographical reference

Michel Mallèvre, Les évangéliques. Un nouveau visage du christianisme ?, Paris-Namur, Éditions jésuites, coll. « Que penser de... ? », 2015, 117 p.

Full text

1Cet ouvrage, destiné à un large public, constitue une introduction brève, mais claire et bien informée, à un phénomène fort complexe qui représente désormais une part très importante du christianisme. D’emblée, l’auteur brosse le tableau de l’histoire du protestantisme évangélique (chap. 1) en soulignant qu’il est composé de deux courants. D’une part, un courant « orthodoxe piétiste » attaché aux fondamentaux du protestantisme et marqué par une forte piété personnelle (prière, lecture de la Bible), qui regroupe diverses traditions apparues depuis le xvie siècle (mennonites, anabaptistes, baptistes, méthodistes...), et qu’on pourrait qualifier aussi d’« évangélisme traditionnel ». D’autre part, un courant « pentecôtiste charismatique », qui a commencé à se développer au début du xxe siècle, mettant l’accent sur l’efficacité de l’action miraculeuse de Dieu par l’Esprit Saint à travers la prophétie, la glossolalie et la guérison ; ce dernier courant représenterait les deux tiers du mouvement évangélique au sens large.

2Après avoir montré comment sont apparues un certain nombre de familles confessionnelles, tant chez les évangéliques traditionnels que chez les pentecôtistes, au cours de leur histoire, l’auteur souligne l’effort actuel des évangéliques pour surmonter l’émiettement par des réconciliations et l’instauration de réseaux (chap. 2), et précise au chapitre suivant l’importance du mouvement évangélique en Europe francophone (France, Benelux, Suisse).

3Le chapitre 4 est destiné à mieux comprendre les convictions doctrinales fondamentales des évangéliques en tenant compte de la grande diversité à l’intérieur de chacun de ses deux courants. Toujours attentif à la complexité du phénomène, l’auteur aborde les convictions éthiques des évangéliques (chap. 5) en précisant que s’ils tiennent des positions plutôt « conservatrices » sur le plan de l’anthropologie morale (début et fin de vie) et de l’éthique personnelle (mariage, homosexualité), il serait pourtant faux de dire qu’ils sont tous indifférents à l’engagement dans la société.

4Dans le chapitre 6, l’auteur s’interroge sur les causes sociologiques de l’essor des pentecôtistes, sans négliger les dérives qui les affectent, et réfléchit au défi que cela représente pour les formes plus traditionnelles de vie chrétienne, en particulier le catholicisme. Michel Mallèvre, père dominicain, est directeur de l’Institut supérieur d’études œcuméniques (Paris) et président de l’Association francophone œcuménique de missiologie, il n’y a donc rien d’étonnant à ce que cet acteur et observateur éclairé des dialogues entre les évangéliques et l’Église catholique en France finisse son ouvrage (chap. 7) en s’interrogeant de façon respectueuse et pertinente sur les difficultés et les perspectives d’un dialogue entre évangéliques et catholiques.

5Nul doute que ce livre, qui va droit à l’essentiel et qui est animé par un vrai souci pédagogique, sera un guide utile pour les non initiés au monde des évangéliques.

Top of page

References

Bibliographical reference

Rodolfo de Roux, « Michel Mallèvre, Les évangéliques. Un nouveau visage du christianisme ? », Archives de sciences sociales des religions, 176 | 2016, 354.

Electronic reference

Rodolfo de Roux, « Michel Mallèvre, Les évangéliques. Un nouveau visage du christianisme ? », Archives de sciences sociales des religions [Online], 176 | octobre-décembre 2016, Online since 17 July 2017, connection on 17 October 2017. URL : http://assr.revues.org/28299

Top of page

About the author

Rodolfo de Roux

By this author

Top of page

Copyright

Archives de sciences sociales des religions

Top of page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org