Navigation – Plan du site
L’atelier des sciences sociales du religieux
Serge Bonnet et la « religion populaire »

Serge Bonnet et la « religion populaire »

La rédaction
p. 99-100

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2020.
Consulter cet article sur Cairn

Aperçu du texte

Nos colonnes ont récemment évoqué la mémoire de Serge Bonnet, dominicain et chercheur du Groupe de sociologie des religions. Elles reviennent ici sur une question qui pour apparaître aujourd’hui dépassée n’a pas moins agité les clercs des années d’après-guerre en même temps que divers historiens et sociologues : existe-t-il encore une religion populaire ? Serge Bonnet y a consacré une grande partie de son œuvre sur de multiples plans d’expression, scientifique et polémique principalement. Inclassable, Bonnet a stigmatisé le mépris d’un certain « clergé socio-culturel » pour les « catholiques saisonniers » qui ne voyaient dans la communion solennelle qu’une occasion de faire un bon gueuleton. Rétif à toute récupération, il a tout autant combattu l’idéalisation passéiste du « peuple chrétien » par les courants traditionalistes.

Le présent dossier se compose de trois éclairages sur l’œuvre et le débat que celle-ci a suscité. Ils proviennent d’une séance du séminaire d’histoire des scien...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

La rédaction, « Serge Bonnet et la « religion populaire » », Archives de sciences sociales des religions, 176 | 2016, 99-100.

Référence électronique

La rédaction, « Serge Bonnet et la « religion populaire » », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 176 | octobre-décembre 2016, mis en ligne le 01 janvier 2017, consulté le 19 septembre 2017. URL : http://assr.revues.org/28119

Haut de page

Auteur

La rédaction

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org