Navigation – Plan du site
Vatican II : un concile pour le monde ?

Le concile en Amérique latine : le rôle du CELAM dans l’aggiornamento continental

The Council in Latin America : the CELAM in the continental aggiornamento.
El concilio en América latina : el rol del CELAM en el aggiornamento continental
Silvia Scatena
p. 341-359

Résumés

Continent très largement dominé par le catholicisme, tout au moins culturellement et sociologiquement, l’Amérique latine des années 1960 à offert une caisse de résonance très singulière aux instances de l’aggiornamento conciliaire par la convergence entre le processus de rénovation théologique porté par Vatican II et les profondes transformations sociales en cours sur ce continent. L’équipe d’évêques qui dirigeaient l’organisme de l’épiscopat latinoaméricain à l’échelle continentale (CELAM) a été le foyer catalysateur d’une réception créative et sélective du concile. Composé pour l’essentiel d’ecclésiastiques formés à l’école de la JOC et rapidement enrichi par la collaboration de nombreux religieux, prêtres, laïcs, théologiens et sociologues, ce leadership épiscopal, qui était en général l’expression d’une minorité au sein des hiérarchies des églises nationales, a joué un rôle déterminant pour l’expression des ferments qui traversaient un catholicisme latino-américain inquiet et pour l’essor d’une nouvelle pastorale libératrice.

Haut de page

Note de l’auteur

traduit de l’italien par Pierre Antoine Fabre

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2020.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

L’« école » de la JOC
Un outil collégial unique en son genre
Le concile comme style

Aperçu du texte

Dans la trajectoire de l’Église et du catholicisme latino-américain, le tournant conciliaire – qui se prolonge dans l’expérience de la conférence de Medellín, la réception de Vatican II se confondant, de fait, avec celle de cette assemblée générale du clergé continental en 1968 – a certainement été décisif, à tous points de vue. Si cela est globalement vrai pour tous les cadres de l’Église catholique, le cas de l’Amérique latine reste spécifique, en raison d’une synchronie toute particulière entre le processus complexe catalysé par la convocation du concile et les transformations politiques, sociales et économiques qui ont marqué la région latino-américaine dans son ensemble dans le cours des années 1960 : une « synchronie » qui se manifeste dès le moment même de l’annonce du concile par le pape Jean XXIII, dans ce mois de janvier 1959 qui s’ouvre en Amérique latine par l’entrée des troupes de Fidel Castro dans La Havane, césure majeure dans l’histoire contemporaine du continent. C’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Silvia Scatena, « Le concile en Amérique latine : le rôle du CELAM dans l’aggiornamento continental », Archives de sciences sociales des religions, 175 | 2016, 341-359.

Référence électronique

Silvia Scatena, « Le concile en Amérique latine : le rôle du CELAM dans l’aggiornamento continental », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 175 | juillet-septembre 2016, mis en ligne le 01 octobre 2018, consulté le 17 novembre 2017. URL : http://assr.revues.org/28055 ; DOI : 10.4000/assr.28055

Haut de page

Auteur

Silvia Scatena

Université de Modena et Reggio Emilia, Fondation pour les sciences religieuses de Bologne, silvia.scatena@unimore.it

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org