Navigation – Plan du site
Vatican II : un concile pour le monde ?

La première réception du concile Vatican II par les catholiques traditionalistes (1965-1969)

The reception of the Second Vatican Council by traditionalist Catholics (1965-1969)
La primera recepción del concilio Vaticano II por los católicos tradicionalistas (1965-1969)
Philippe Roy-Lysencourt
p. 319-339

Résumés

La réception du concile Vatican II est un objet d’étude extrêmement vaste. Malgré toutes les publications faites sur le sujet, de nombreux travaux restent à entreprendre. Parmi eux se trouve la réception du concile par les catholiques traditionalistes. Il en est question dans cet article pour la période qui va de la clôture de l’événement (8 décembre 1965) à l’entrée en vigueur des prescriptions de la Constitution Apostolique Missale romanum (3 avril 1969). L’histoire d’un éphémère bulletin fondé par d’anciens membres du Cœtus Internationalis Patrum (CIP), qui fut le principal groupe d’opposants au sein du concile, est présentée dans une première partie. Elle est suivie d’une étude sur la réception du concile par les anciens dirigeants de ce groupe avant l’entrée en vigueur du Novus Ordo Missæ, et enfin d’une présentation de la réception du concile par quelques clercs et laïcs influents durant la même période.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2020.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

La première résistance : le bulletin Fortes in fide
La réception du concile par les anciens dirigeants du CIP avant l’entrée en vigueur du Novus Ordo Missæ
La première réception du concile par quelques clercs et laïcs influents

Aperçu du texte

La réception du concile Vatican II est un objet d’étude extrêmement vaste qui intéresse un nombre croissant de théologiens et d’historiens de l’Église. Les premiers à réfléchir sur ce concept, pour cet événement, furent des théologiens comme Alois Grillmeier et Yves Congar au début des années soixante-dix, mais il fallut attendre les années quatre-vingts pour que les travaux sur la réception débutent vraiment sous l’impulsion des historiens de l’Église. À partir de cette date, les recherches sur la réception de Vatican II démarrèrent véritablement et s’engagèrent dans plusieurs directions. Les travaux les plus nombreux furent réalisés sur des aires géographiques particulières, mais certains chercheurs travaillèrent, par exemple, sur la réception du concile dans les médias, dans les communautés religieuses, dans le Code de droit canonique, dans la théologie, dans les Églises non-catholiques, dans la Curie romaine. À ces travaux sur des sujets précis, il faut ajouter les synthèses et ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Roy-Lysencourt, « La première réception du concile Vatican II par les catholiques traditionalistes (1965-1969) », Archives de sciences sociales des religions, 175 | 2016, 319-339.

Référence électronique

Philippe Roy-Lysencourt, « La première réception du concile Vatican II par les catholiques traditionalistes (1965-1969) », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 175 | juillet-septembre 2016, mis en ligne le 01 octobre 2018, consulté le 17 novembre 2017. URL : http://assr.revues.org/28041 ; DOI : 10.4000/assr.28041

Haut de page

Auteur

Philippe Roy-Lysencourt

Université Laval, Canada, Fonds National de la Recherche Scientifique Belge (FNRS), philippe.roy-lysencourt@uclouvain.be

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org