Skip to navigation – Site map
Parcours politiques des objets

La châsse de l’imam Husayn

Fabrique et parcours politique d’un objet religieux de Qom à Karbala
The shrine of Imam Husayn: Production and Political Journey From Qom to Karbala
Del contexto urbano a la tierra santa. Hechos y debates alrededor de la nueva verja de la tumba del imam Husayn
Sepideh Parsapajouh
p. 49-74

Abstracts

In the popular Shi’ism, the use of objects to activate the link of the human to the divinity appears clearly, so the production of a new shrine (zarih), grid fabricated with precious metals to be placed around the tomb of Imam Husayn in his mausoleum at Karbala in Iraq. The construction process of this shrine, extremely meticulous and expensive, extended from 2007 to 2013 and was held in the Iranian city of Qom. When its production was completed, this large object weighting twelve tons was transported from city to city to Karbala, in a procession attracting millions of pilgrims, sparking popular fervor practices. This event has also engaged passionate debate among religious scholars on legitimacy of such practices. The shrine is granted a sacred value, not by an institutional decision, but by a spontaneous popular fervor.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

Les imams chiites et la figure de Husayn
Le projet de fabrication d’une nouvelle châsse (zarih)
Les traits caractéristiques de la châsse
La visite pieuse au chantier de Qom
Le transport
Un fait problématique au point de vue doctrinal

First lines

Le 28 septembre 2012, les médias iraniens firent cette annonce surprenante : « La nouvelle châsse (zarih) de l’imam Husayn a été inaugurée à Qom ». Elle était accompagnée d’une photo (no 1) au premier abord banale : une châsse splendide en argent et or, conforme aux autres châsses protégeant les tombes des saints chiites, entourée et touchée des mains par une foule de pèlerins. À première vue, rien de propre à attirer l’attention de ceux qui sont habitués aux visites pieuses des mausolées des imams chiites. Or, le lieu de cette inauguration n’était pas le haram (sanctuaire) de l’imam Husayn à Karbala en Irak, le lieu de son enterrement, mais une salle de prière ordinaire, dans une école religieuse de la ville de Qom en Iran. L’événement suscita durant une quinzaine de jours de multiples formes de pèlerinage populaire autour de cet objet, qu’une distance de quelque 1 972 kilomètres maintenait toujours éloigné de la tombe de l’imam Husayn. Puis aux pèlerinages succéda le transport de ...

Top of page

References

Bibliographical reference

Sepideh Parsapajouh, « La châsse de l’imam Husayn », Archives de sciences sociales des religions, 174 | 2016, 49-74.

Electronic reference

Sepideh Parsapajouh, « La châsse de l’imam Husayn », Archives de sciences sociales des religions [Online], 174 | Avril-Juin 2016, Online since 01 April 2018, connection on 18 October 2017. URL : http://assr.revues.org/27703 ; DOI : 10.4000/assr.27703

Top of page

About the author

Sepideh Parsapajouh

Centre interdisciplinaire de l’anthropologie du contemporain, (IIAC-LAUM) CNRS, sepideh.parsapajouh@gmail.com

By this author

  • Crise de l’idéologie et crise de la transmission dans la société iranienne depuis la Révolution de 1979
    Published in Archives de sciences sociales des religions, 166 | Avril-Juin 2014
Top of page

Copyright

© Archives de sciences sociales des religions

Top of page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org