Navigation – Plan du site
Edmond Ortigues : théologie, philosophie et sciences sociales

Théologie, philosophie et sciences sociales

Le triangle d’Ortigues
Theology, philosophy and social sciences. The triangle of Ortigues
Teología, filosofía y ciencias sociales. El triángulo de Ortigues
Bruno Karsenti
p. 145-156

Résumés

L’objet de cette étude est de confronter la thèse de théologie d’Ortigues de 1948 à certaines propositions développées dans le Discours et le symbole quelques années plus tard, en 1962. L’ensemble de sa pensée s’articule en effet autour de trois pôles : l’anthropologie et les sciences historiques du religieux, la réflexion théologique, et la philosophie comme discipline du jugement. Or c’est la genèse de ce trièdre qui devient compréhensible à partir de ce texte précoce. Sur la base d’une définition de la théologie comme démarche réflexive de la foi en la parole de Dieu et inscription du croyant dans le temps du salut, Ortigues parvient à fournir aux sciences sociales du religieux un cadre épistémologique précis, et à conférer un sens inédit à l’orientation de la philosophie moderne.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2020.
Consulter cet article sur Cairn

Aperçu du texte

La lecture que l’on proposera ici de certains textes d’Ortigues consiste à se déplacer dans un triangle des savoirs : entre théologie, philosophie, et sciences sociales et historiques du religieux. Plus exactement, en faisant résonner dans des textes plus tardifs certains énoncés clefs du manuscrit de 1948 « Histoire et Parole de Dieu », il s’agira de dégager une certaine architecture de la pensée d’Ortigues, dont l’œuvre gravite autour de ces trois pôles. Il semble en effet que, grâce à ce manuscrit, on soit en mesure de mieux saisir les raisons pour lesquelles cette articulation doit être construite, en même temps que les problèmes qu’elle pose.

Partons du problème du rapport entre sciences sociales et théologie tel qu’il apparaît au début de la deuxième section de cette thèse de théologie. Tout sociologue, tout anthropologue ou tout historien des religions peut facilement consentir à ce qui est ici affirmé. C’est que l’ouverture à la théologie commence à devenir, non pas seulement...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bruno Karsenti, « Théologie, philosophie et sciences sociales », Archives de sciences sociales des religions, 173 | 2016, 145-156.

Référence électronique

Bruno Karsenti, « Théologie, philosophie et sciences sociales », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 173 | janvier-mars 2016, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 19 août 2017. URL : http://assr.revues.org/27596 ; DOI : 10.4000/assr.27596

Haut de page

Auteur

Bruno Karsenti

Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités, Lier, EHESS, karsenti@ehess.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org