Navigation – Plan du site
Varia

Familles du « monde », familles monastiques

Une économie du capital dans l’Égypte chrétienne (Ve-VIIe siècles)
Families of the “world”, monastic families: an economy of Capital in Christian Egypt (5th-7th centuries)
Familias del “mundo”, familias monasticas: una economia del capital en del Egipto antiguo (v-vii siglos)
Maria Chiara Giorda
p. 265-288

Résumés

Le rapport entre économie et religion : tel est l’objet de cet essai, qui vise plus précisément à tenter de relire en termes économiques le rapport entre monachisme et famille, entendus tous deux comme agents et ensemble d’habitus ou comme des sous-champs du champ religieux (et économique) égyptien, afin de réfléchir sur la façon dont ces catégories empruntées à la sociologie de Bourdieu peuvent nous aider à comprendre les dynamiques spirituelles, culturelles, sociales et économiques en jeu dans l’Égypte des ve-viie siècles.
En appliquant ces catégories aux sources dont nous disposons et en croisant les données littéraires et documentaires, nous nous proposons non seulement de vérifier la validité de certaines catégories interprétatives bourdieusiennes pour l’Égypte antique tardive et proto-byzantine, mais encore de produire une nouvelle lecture des rapports de force et de pouvoir qui s’y déploient et qu’il serait impossible, sans Bourdieu, de saisir, et enfin de démontrer que les agents et les forces intervenant dans le domaine religieux et économique coïncident, puisque l’enjeu y est dans les deux cas identique.

Haut de page

Note de l’auteur

traduit de l’italien par Pierre Antoine Fabre

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2019.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Prémisses
Les moines, agents non exclusifs du champ religieux dans l’Égypte tardo-antique
La valeur économique des moines : genèse et existence d’un sous-champ
Les familles comme agents sous-champs économiques
Relations de rémunération entre moines et familles laïques séculières
Un cas de transmission de patrimoines dans la famille et entre les familles
Familles religieuses et économiques dans un champ religieux et économique

Aperçu du texte

Le travail religieux comporte une dépense considérable d’énergie destinée à convertir l’activité à
dimension économique en tâche sacrée.
P. Bourdieu, Raisons pratiques, p. 209.

Prémisses

Le terrain des pratiques économiques est sans doute l’une des plus fortes occasions de démontrer que ce que nous appelons l’individu, avec ses besoins, ses désirs, ses dispositions, ses attitudes, est le produit d’une histoire, individuelle mais surtout collective. Ce n’est pas par hasard que Pierre Bourdieu place en épigraphe de son livre sur Les structures sociales de l’économie, dont je ferai amplement usage dans cette étude, cette phrase de Bergson : « Il faut des siècles de culture pour produire un utilitaire comme Stuart Mill ». Ce qu’il appelle l’habitus économique, c’est ce que nous incorporons d’un collectif et qui fait notre adaptation, grosso modo, au monde économique dont nous sommes les produits.

Selon Bourdieu, tout ce que la science économique présente comme un fait, c’est-à-dire l’ensemb...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maria Chiara Giorda, « Familles du « monde », familles monastiques », Archives de sciences sociales des religions, 171 | 2015, 265-288.

Référence électronique

Maria Chiara Giorda, « Familles du « monde », familles monastiques », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 171 | 2015, mis en ligne le 01 septembre 2018, consulté le 23 avril 2017. URL : http://assr.revues.org/27158 ; DOI : 10.4000/assr.27158

Haut de page

Droits d’auteur

Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org