Navigation – Plan du site
Varia

« Dominez la terre ! »

Le créationnisme, du fondamentalisme à la désécularisation
“Dominate the earth!” Creationism, from Fundamentalism to Desecularization
“¡Dominad la tierra!” El creacionismo, del fundamentalismo a la desecularización
Philippe Gonzalez et Joan Stavo-Debauge
p. 351-376

Résumés

Historiquement, l’antiévolutionnisme constitue la première cause qui rassembla les protestants conservateurs étasuniens en un puissant mouvement social luttant pour conserver le caractère religieux de la société. Dans ses diverses évolutions, le créationnisme n’a cessé de procéder à ce geste, poussant les croyants vers le fondamentalisme, mais aussi une radicalisation politique, dans un combat cherchant à inverser la sécularisation de l’espace public. Cet article suit la diffusion du créationnisme dans divers contextes nationaux (États-Unis, Suisse) et sphères sociales (religieuse, académique, politique), afin de restituer son caractère globalisé. On verra comment cette idéologie a disposé les évangéliques à des conceptions théocratiques, au nom de la « domination » que Dieu aurait conférée aux humains sur le monde lors de la Création.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2019.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Quelle sociologie de la cause créationniste ?
Un vecteur de politisation
Éléments historiques
Une discrète offensive en Europe
Radicaliser les croyants : « quelle est votre vision du monde ? »
La caution de la philosophie
« Dominez la terre ! » comme projet
Lobbying pour une « vision du monde biblique »
Le dominion, l’évolution et le Shutdown

Aperçu du texte

« Envoyez la facture du Shutdown aux évangéliques », écrit Frank Schaeffer au lendemain du blocage étatique provoqué par des républicains radicalisés tentant d’enterrer l’assurance santé promue par l’administration Obama. L’auteur associe les évangéliques aux « 40 extrémistes du Congrès » : « Le Tea Party est la renaissance de la sous-culture évangélique pro-vie [anti-avortement], avec quelques libertariens cinglés dans ses rangs. [L]’extrême droite [...] antigouvernementale et en faveur de l’école à la maison est le mouvement évangélique ».

Avant de critiquer la Droite chrétienne, Frank Schaeffer en fut l’un des hérauts, durant les années 1970-1980, avec son père, Francis Schaeffer (1912-1984), tête pensante de la Moral Majority (B. Hankins, 2008). Les Schaeffer contribuèrent à l’irruption des évangéliques sur la scène politique nationale. Par « évangéliques », il faut entendre ici ces fondamentalistes protestants qui ont choisi de reconquérir la culture étasunienne, plutôt que de l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Gonzalez et Joan Stavo-Debauge, « « Dominez la terre ! » », Archives de sciences sociales des religions, 169 | 2015, 351-376.

Référence électronique

Philippe Gonzalez et Joan Stavo-Debauge, « « Dominez la terre ! » », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 169 | Janvier-mars 2015, mis en ligne le 01 juin 2018, consulté le 23 avril 2017. URL : http://assr.revues.org/26807 ; DOI : 10.4000/assr.26807

Haut de page

Auteurs

Philippe Gonzalez

Institut des sciences sociales, Université de Lausanne, philippe.gonzalez@unil.ch

Joan Stavo-Debauge

Centre de recherches interdisciplinaires Démocratie, Institutions, Subjectivité, Université catholique de Louvain, j.stavo-debauge@voila.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org