Navigation – Plan du site
In memoriam François Laplanche (1928-2009)

« La science catholique » et l’histoire de l’exégèse contemporaine

“Catholic Science” and the History of Contemporary Exegesis
“La ciencia católica” y la historia de la exegesis contemporánea
Claude Langlois
p. 213-231

Résumés

François Laplanche a été un éminent spécialiste de l’histoire de l’exégèse catholique. S’il a consacré ses dernières années à Loisy, notamment par l’édition de son grand manuscrit sur La crise de la foi dans le temps présent, c’est d’abord à la figure de Lamennais qu’il s’est longuement intéressé. C’est ce qu’explique cet article qui cherche à identifier le sens et les raisons de la quête par F. L. de la science catholique. Ce concept, mis en circulation dans les milieux mennaisiens, occupe une place centrale par sa volonté d’inclure tous les savoirs, y compris les plus nouveaux, dans une succession de révélations dont le catholicisme serait l’aboutissement. Cette manière de penser théologiquement l’histoire a pu faire un temps sa place à une science des religions, perçue comme la quête des traces de la révélation primitive ; elle s’est vite révélée incapable de prendre en compte les exigences d’une approche scientifique des écritures et de ce fait elle a joué un rôle non négligeable dans le long hiver de l’exégèse catholique.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2018.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

L’exégèse catholique à l’époque contemporaine
De la science catholique et de l’étrangeté en histoire
Centralité de la science catholique dans la pensée mennaisienne
Science catholique et sciences religieuses
La science catholique en quête de son origine
Migne dans l’Encyclopédie théologique
Contestation et mutation à la fin du xixe siècle
Interrogations conclusives

Aperçu du texte

L’historien des sciences a appris à restituer, y compris dans leur apparente incongruité, des systèmes de représentation que l’on qualifiera couramment comme d’un autre temps. Mais une difficulté demeure plus malaisément surmontable, l’existence de longues régressions collectives, d’autant plus sensibles qu’elles ont lieu à une période où l’ensemble des sciences connaît un réel essor. Telle est la situation de l’exégèse catholique en France au xixe siècle. Telle était aussi la bien difficile porte d’entrée que François Laplanche (F. L. sq.) dut franchir quand il s’est risqué, au terme de sa carrière universitaire, à pénétrer dans un monde apparemment en ruine où tout était à reconstruire. Il trouva alors quelque lumière en mettant au jour un concept singulier, « la science catholique » qui, à nos oreilles sceptiques sonne aussi bizarrement que la science prolétarienne à la belle époque de Lyssenko. Et plus encore, il voulut démontrer que cette science catholique allait devenir, pend...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Langlois, « « La science catholique » et l’histoire de l’exégèse contemporaine », Archives de sciences sociales des religions, 167 | 2014, 213-231.

Référence électronique

Claude Langlois, « « La science catholique » et l’histoire de l’exégèse contemporaine », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 167 | juillet-septembre 2014, mis en ligne le 20 octobre 2017, consulté le 25 mars 2017. URL : http://assr.revues.org/26186 ; DOI : 10.4000/assr.26186

Haut de page

Auteur

Claude Langlois

EPHE-Sciences religieuses, clalanglois@wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org