Navigation – Plan du site
Postérités Allemandes. Communication, transcendance, non-religion

Exploring the Non-Religious

Societal Norms, Attitudes and Identities, Arenas of Conflict
Explorer le non-religieux: normes sociétales, attitudes et identités, arènes de conflit
Explorando los no-religiosos: normas sociales, actitudes e identidades, escenarios de conflicto
Monika Wohlrab-Sahr et Tom Kaden
p. 105-125

Résumés

Il y a de bonnes raisons pour que la sociologie allemande des religions traite du non-religieux, tant du point de vue théorique que du point de vue empirique. Les points théoriques de départ importants sont l’analyse de Weber sur les sphères de valeurs en compétition ainsi que sa sociologie des religions, qui est devenue la base du travail de Pierre Bourdieu sur le champ religieux. Une raison essentielle en termes empiriques est la grande proportion de population non-religieuse en particulier en Allemagne de l’Est. C’est dans ce contexte que cet article énonce les marqueurs d’une étude sociologique du non-religieux. Les auteurs proposent de définir analytiquement le non-religieux par son rapport au religieux tout en étudiant empiriquement les arènes de conflit où les relations sont établies entre l’un et l’autre. Deux constellations contraires, c.-à-d. l’encadrement normatif de l’athéisme scientifique en RDA et la persistante norme sociale d’être religieux aux États-Unis, sont utilisées pour démontrer comment une arène de conflit prend forme dans le débat sur la religion où diverses positions, religieuses et non-religieuses concourent pour une suprématie interprétative. Dans ces deux cas, la position non-religieuse s’attribue une identité positive par son rapport à la science, en partie pour tenter de maintenir les frontières du domaine scientifique, et en partie en affirmant une hiérarchie de base qui nie toute légitimité au religieux.

*RDA = “République démocratique allemande”, ceci était le titre officiel de l’Allemagne de l’Est sous le régime communiste.

Haut de page

Note de la rédaction

An earlier, extended version of this article was published in German (M. Wohlrab-Sahr, T. Kaden, 2013).

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2018.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Towards a relational analysis of non-religiosity
Levels of study: social norms, personal attitudes and arenas of conflict
East Germany: non-religiosity as the standard case
The opposite case of the United States: non-religiosity as an exception and as non-conformism

Aperçu du texte

Since Colin Campbell’s 1971 seminal study Toward a Sociology of Irreligion, atheism, confessional non-affiliation, and religious indifference have occasionally been the subject matter of empirical research. This research, however, has not been systematically integrated into a sociology of the non-religious to date. It is only recently that scholars in the interdisciplinary “Nonreligion and Secularity Research Network” (J. Quack, 2013; L. Lee, 2012) are entering new territory. With reference to this research, we develop the outline for a sociological study of the non-religious. With the exception of India, we restrict ourselves to the western Christian or post-Christian context.

While sociology has constantly found new ways to differentiate various forms of implicit or invisible religion, the study of the non-religious has remained subcomplex. This lack of attention has been supported by the fact that the expectations of growing non-religiosity aroused by secularisation theory have ha...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Monika Wohlrab-Sahr et Tom Kaden, « Exploring the Non-Religious », Archives de sciences sociales des religions, 167 | 2014, 105-125.

Référence électronique

Monika Wohlrab-Sahr et Tom Kaden, « Exploring the Non-Religious », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 167 | juillet-septembre 2014, mis en ligne le 20 octobre 2017, consulté le 20 octobre 2017. URL : http://assr.revues.org/26145

Haut de page

Auteurs

Monika Wohlrab-Sahr

Institut d’études culturelles, Université de Leipzig, Allemagne, wohlrab@uni-leipzig.de

Tom Kaden

Institut de recherche sur la science et la technologie, Université d’York, Toronto, Canada, t.kaden@uni-leipzig.de

Haut de page

Droits d’auteur

Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org