Navigation – Plan du site
Dissidences. Jalons dans l’œuvre de Leszek Kołakowski (1927-2009)

L’échec d’une prophétesse

L’exemple d’Antoinette Bourignon dans Chrétiens sans Église de Leszek Kołakowski
The failure of a prophetess. The case of Antoinette Bourignon in Chrétiens sans Église by Leszek Kołakowski
El fracaso de una profetisa. El ejemplo de Antoinette Bourignon en Cristianos sin Iglesia de Leszsek Kołakowski
Xenia von Tippelskirch
p. 129-142

Résumés

En analysant le cas d’Antoinette Bourignon cette contribution voudrait éclairer la manière dont procède Leszek Kołakowski à l’intérieur de son ouvrage monumental Chrétiens sans Église. Ce questionnement se veut non seulement historique mais aussi épistémologique : nous y interrogeons le rôle du genre, la question des liens entre biographie et doctrine, celle du refus de l’anachronisme et de l’ancrage historique du jugement de l’historien dans l’écriture du philosophe et historien polonais.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2018.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Un cas « médiocre »
La biographie et la doctrine
L’individu et les autres

Aperçu du texte

Partons d’abord d’un constat presque banal : Leszek Kołakowski parle relativement peu dans Chrétiens sans Église des femmes impliquées dans la « dissidence religieuse » de l’époque moderne, même si l’on voit apparaître une Mme Guyon, une Anna Maria Van Schurman, sans oublier Jeanne des Anges et s’il s’attarde sur une femme qui n’a guère quitté le territoire de l’orthodoxie, Thérèse d’Avila. Cependant, Eleonora Petersen, Jane Lead, figures pourtant éminentes de la dissidence, ne méritent qu’une rapide évocation, tandis qu’Eva von Buttlar, Margaret Fox, Anna Vetter et tant d’autres ne sont même pas mentionnées. Les raisons de ces choix ne sont que trop évidentes : à la recherche de doctrines qui rendent compte d’expériences religieuses – but déclaré de son entreprise –, Kołakowski va à l’encontre d’un impératif omniprésent à l’époque moderne, selon lequel les femmes n’ont pas de doctrine et ne peuvent pas en avoir (cf. D. Ribard/X. von Tippelskirch, 2012 : 240). Mais l’historiographie...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Xenia von Tippelskirch, « L’échec d’une prophétesse », Archives de sciences sociales des religions, 166 | 2014, 129-142.

Référence électronique

Xenia von Tippelskirch, « L’échec d’une prophétesse », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 166 | Avril-Juin 2014, mis en ligne le 10 juillet 2017, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://assr.revues.org/26004 ; DOI : 10.4000/assr.26004

Haut de page

Auteur

Xenia von Tippelskirch

Humboldt-universität, Berlin/Grihl, xenia.vontippelskirch@hu-berlin.de

Haut de page

Droits d’auteur

Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org