Navigation – Plan du site
Bulletin Bibliographique

Laurent Laot, De la laïcité. Chemin(s) faisant

Paris, Temps présent, 2012, 267 p.
Florence Heymann
p. 225
Référence(s) :

Laurent Laot, De la laïcité. Chemin(s) faisant, Paris, Temps présent, 2012, 267 p.

Texte intégral

1L'ouvrage est écrit par un prêtre, sociologue, qui a pris le parti de défendre la laïcité, en se fondant principalement sur la France et la loi de 1905. Les trois premiers chapitres examinent le temps long des prolégomènes de cette laïcité, à partir de l'Édit de Nantes (1598), du Concordat (1801) et de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l'État. La Loi de 1901 sur les associations est examinée dans le chapitre III à propos de la question des congrégations religieuses.

2Avec le Concordat, est établi le régime dit « de cultes reconnus » qui restera en vigueur jusqu'à la loi de Séparation (l'Alsace et la Moselle étant à cette date rattachées à l'Allemagne, resteront sous régime antérieur lors de leur réintégration à la France en 1918, régime qui perdure jusqu'à aujourd'hui). L'auteur s'attache à une comparaison des caractéristiques fondamentales des deux régimes et analyse leur évolution au regard de leur rapport à la laïcité (continuités et écarts). Il met ainsi en relief les différences dans les procédures, comme dans les dispositifs institués. Les deux dates produisent donc un grand écart entre le régime de 1802 où la religion est dans l'État et le régime de 1905 où la religion est mise hors de l'État. Les éléments de continuité portent, eux, sur l'institutionnalisation d'une pluralité religieuse admise. D'un régime à l'autre, l'auteur parle d'un parcours cahotant, avec une première période allant de 1802 à 1880, au bénéfice principal du culte catholique. Après 1875 advient le temps de la « République républicaine ». C'est pendant cette période que se relance le mouvement de laïcisation. Le terme de « laïcité » entre en 1873 dans l'Encyclopédie Larousse et cela marque une vague de mesures « laïcisantes » dans les années 1880. Le principe est de neutraliser les espaces publics au regard de la religion. La Loi de 1905 met donc fin au système concordataire et au régime de cultes reconnus et instaure le régime de séparation toujours en vigueur.

3À partir du chapitre IV, l'ouvrage s'intéresse à la laïcité contemporaine. La question posée est celle de savoir si la laïcité a encore un avenir. L'auteur pensant que la réponse à cette question est positive, il va camper, dans le chapitre V le cadre juridique actuel de la laïcité en France, proclamée principe constitutionnel, posé dans la Constitution de 1946 et repris dans celle de 1958 dans l'article 2, faisant corps avec d'autres idéaux, comme les droits de l'homme et la démocratie. Le chapitre VI propose des réflexions sur l'intérêt d'évaluer la laïcité en relation à la notion d'« esprit ». Pour l'auteur, la laïcité peut se lire comme un singulier mouvement d'ouverture au pluriel (chap. VII). Enfin, le dernier chapitre insiste sur le fait que la laïcité ne doit pas s'analyser sans référence à la relativité.

4La troisième partie de l'ouvrage traite de la laïcité dans le monde catholique et notamment dans sa hiérarchie. Deux études sont menées, l'une sur le local, le diocèse de Quimper, l'autre sur le central, Rome et le Vatican. Le dernier chapitre, enfin, porte sur les fidèles eux-mêmes, la population catholique, montrant qu'il est possible de conjuguer adhésion à la laïcité et foi religieuse.

5Plaidoyer pour relever le défi, se servant du concept de laïcité, d'une possibilité du « vivre ensemble » d'une population française aujourd'hui, plus que jamais dans le passé, traversée de profonds clivages religieux et/ou philosophiques, le livre est stimulant. Toutefois, il nous faut signaler que l'écriture quelquefois relâchée, les incorrections sémantiques et syntaxiques, enfin les nombreuses répétitions le rendent bien souvent peu aisé à lire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florence Heymann, « Laurent Laot, De la laïcité. Chemin(s) faisant », Archives de sciences sociales des religions, 160 | 2012, 225.

Référence électronique

Florence Heymann, « Laurent Laot, De la laïcité. Chemin(s) faisant », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 160 | octobre-décembre 2012, mis en ligne le 18 mars 2013, consulté le 23 avril 2017. URL : http://assr.revues.org/24641

Haut de page

Auteur

Florence Heymann

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org