Navigation – Plan du site
Bulletin Bibliographique

Bérengère Massignon, Virginie Riva, L'Europe avec ou sans Dieu ? Héritages et nouveaux défis

Paris, Les Éditions de l'Atelier, 2010, 286 p.
Jean-Louis Ormières
p. 239
Référence(s) :

Bérengère Massignon, Virginie Riva, L'Europe avec ou sans Dieu ? Héritages et nouveaux défis, Paris, Les Éditions de l'Atelier, 2010, 286 p.

Texte intégral

Texte intégral en libre accès disponible depuis le 20 février 2013.

1Confirmé par les enquêtes les plus récentes, le déclin de la religiosité des Européens amorcé depuis plusieurs décennies s'accompagne d'une pluralisation croissante du paysage religieux.

2Le processus de sécularisation est entendu ici, sur le plan institutionnel, comme la perte d'emprise des religions sur la société, la religion ayant cessé d'être l'autorité « surplombante » qu'elle était (M. Gauchet) et se traduisant sur le plan personnel, par une individualisation du croire, par un « bricolage » religieux (D. Hervieu-Léger). Reprenant le thème de la « dualisation » cher à Jean-Paul Willaime, Bérengère Massignon et Virginie Riva soulignent que, bien que sécularisée, l'Europe n'est pas exempte d'une effervescence du religieux, source de tensions entre ceux qui pratiquent une religion tiède, évanescente et ceux qui se revendiquent d'une religion devant informer tous les domaines de la vie et qui demandent une plus grande visibilité de leur religion dans l'espace public (par les signes religieux notamment).

3L'ouvrage, auquel les deux auteurs ont consacré un effort pédagogique certain, offre un outil des plus indispensables à la bonne appréhension de l'évolution et de la complexité d'un paysage bouleversé par le réveil d'un catholicisme orthodoxe asphyxié par l'athéisme d'état dans les anciens pays communistes et la progression, plus ou moins importante selon les pays, de populations musulmanes.

4Incontestablement destiné à devenir un « manuel de référence », comme le souligne Jean-Paul Willaime dans la préface, l'ouvrage comprend deux parties. La première, intitulée « Héritage et nouvelle donne religieuse », restitue le contexte historique dans lequel s'est développée chacune des grandes religions présentes sur la scène européenne : pays catholiques, pays protestants, diasporas juives et pays orthodoxes et Turquie. On notera sur ce point l'originalité de ce dernier chapitre regroupant « pays orthodoxes et Turquie », association justifiée très judicieusement par le fait que ces pays ont été sous la domination de l'Empire ottoman pendant plusieurs siècles et, pour certains, jusqu'à son effondrement, en 1918. Or, il y a bien eu dans ces pays un héritage ottoman dans la manière de gérer les cultes. En effet l'Empire ottoman avait accordé la liberté religieuse aux Juifs et aux Chrétiens mais non l'égalité politique ; or, la Grèce, pays orthodoxe, a eu et a encore beaucoup de mal à accepter le pluralisme religieux. Dans la plupart des pays orthodoxes, il existe encore un lien très fort entre nation et orthodoxie et une harmonie entre le politique et le religieux, voire une soumission de celui-ci à celui-là alors que dans les autres pays chrétiens, il y a souvent conflit entre le trône et l'autel, l'Église et l'État. Dans cette approche historique, assortie de cartes et de données quantitatives, les auteurs montrent comment, dans chaque pays, le système des cultes s'est adapté à ces mutations et à cette pluralité religieuse.

5Dans une seconde partie non moins originale et pertinente, les auteurs traitent des nouveaux défis que cette Europe pluraliste est amenée à résoudre, en particulier le risque de repli communautaire. Les différents chapitres thématiques portent sur des questions sensibles auxquelles sont confrontés les différents pays européens, qu'il s'agisse de l'évolution des mœurs (divorce, avortement, union homosexuelle, euthanasie), de la liberté d'expression religieuse et du blasphème, du port des signes religieux, de l'enseignement des religions ou du débat sur les racines chrétiennes de l'Europe. Le texte est accompagné de tableaux comparatifs résumant comment chaque pays répond à travers sa législation à toutes ces questions.

6Si la question des « racines chrétiennes » a pu faire débat et susciter de violentes controverses lors de la rédaction du projet de la Constitution européenne, le débat sur le choix du modèle « intégration républicaine » à la française ou « multiculturalisme » à l'anglo-saxonne n'est pas près d'être clos, l'un et l'autre ayant montré leur limite.

7Le grand défi que représente pour l'Europe une religion comme l'islam tant au niveau institutionnel (absence d'un clergé hiérarchisé) que sur le plan des imaginaires contraint les pays d'accueil, quel que soit le modèle adopté, à faire des aménagements pour que l'Islam puisse trouver sa place et que le vivre ensemble se réalise sans heurt.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Louis Ormières, « Bérengère Massignon, Virginie Riva, L'Europe avec ou sans Dieu ? Héritages et nouveaux défis  », Archives de sciences sociales des religions, 160 | 2012, 239.

Référence électronique

Jean-Louis Ormières, « Bérengère Massignon, Virginie Riva, L'Europe avec ou sans Dieu ? Héritages et nouveaux défis  », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 160 | octobre-décembre 2012, mis en ligne le 20 février 2013, consulté le 25 octobre 2014. URL : http://assr.revues.org/24042

Haut de page

Auteur

Jean-Louis Ormières

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org