Navigation – Plan du site
Bulletin Bibliographique

François Hochepied, Athlètes de Dieu, Naissance de l’U.G.S.E.L. Union Générale et Sportive de l’Enseignement Libre, 1911-1950

Biarritz, Atlantica, coll. « Sport Mémoire et Société », 2011. 96 p.
Isabelle Jonveaux
p. 204
Référence(s) :

François Hochepied, Athlètes de Dieu, Naissance de l’U.G.S.E.L. Union Générale et Sportive de l’Enseignement Libre, 1911-1950, Biarritz, Atlantica, coll. « Sport Mémoire et Société », 2011. 96 p.

Texte intégral

1Édité à l'occasion du centenaire de l'UGSEL, Union Générale et Sportive de l'Enseignement Libre, ce court ouvrage, encadré par une préface de Guy Avanzini et une postface de Gilles Lecocq, nous propose une analyse pertinente de la naissance de cette association sportive en milieu chrétien. Le modèle anglais a naturellement fortement influencé ce mouvement naissant dans un cadre plutôt frileux concernant la question du sport et de l'éducation physique. Guy Avanzini, dans la préface, note que, dans une religion où l'incarnation occupe une place si centrale, il est étonnant que la pratique du sport comme valorisation du corps n'ait pas été plus encouragée (p. 5). À travers l'étude de la naissance de cette union, de son émancipation progressive de la maison-mère et de figures centrales telle celle de Mgr René Barbier de la Serre, François Hochepied tente notamment de répondre à deux questions essentielles : la première est celle de savoir dans quelle mesure une telle association sportive peut servir de moyen d'évangélisation, et la seconde, de savoir s'il existe une pratique proprement chrétienne du sport.

2Le sport dans le milieu chrétien, et plus particulièrement dans les écoles puisque c'est bien à ce milieu que s'adresse cette association, peut en effet être considéré comme la recherche constante d'une symbiose entre le naturel et le surnaturel, entre le corps et l'âme. La pratique sportive aurait alors un sens religieux. Mais les réticences du monde catholique vis-à-vis du sport se cristalliseront toujours autour de la distinction entre un sport amateur, considéré comme pur, et un sport professionnel, un sport spectacle, corrompu par l'appât du gain.

3La vision du sport diffusée dans les débuts de cette association correspond essentiellement à l'image du sport de l'époque, mais tente aussi parallèlement de proposer une pratique chrétienne de cette activité qui peut conduire à une vision ascétique. Pour les fondateurs de l'association, l'esprit demeure l'entité supérieure, et l'être plus important que l'agir, mais « ce primat de l'esprit ne peut se concevoir sans une ascèse corporelle de tous les instants » (p. 50). Par le sport, le corps peut aussi rejoindre l'expérience religieuse traditionnelle de la souffrance, l'oubli de soi dans l'épreuve corporelle. Ce sport chrétien, à l'encontre du sport professionnel, ne se considère pas comme une fin en soi, mais souhaite plutôt illustrer la santé des corps et des âmes. Il s'agirait d'une pratique hygiéniste à valeur morale qui devient suspecte si elle valorise trop le corps sur l'intellect. Pour construire son idéal du sport chrétien, les piliers de l'association puisent dans l'Évangile des éléments de formation d'un homme équilibré et complet. Mais petit à petit le sport promu par l'UGSEL, sans doute parallèlement à l'évolution du sport de manière générale, acquiert une valeur en soi. Et, comme le dit François Hochepied, en 1950, le temps du sport catholique est déjà dépassé.

4S'attelant à la question peu étudiée du sport en milieu chrétien, cet ouvrage ouvre d'autres perspectives d'étude du sport religieux, plus particulièrement des pratiques sportives proprement religieuses comme les arts martiaux des spiritualités orientales.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Jonveaux, « François Hochepied, Athlètes de Dieu, Naissance de l’U.G.S.E.L. Union Générale et Sportive de l’Enseignement Libre, 1911-1950 », Archives de sciences sociales des religions, 160 | 2012, 204.

Référence électronique

Isabelle Jonveaux, « François Hochepied, Athlètes de Dieu, Naissance de l’U.G.S.E.L. Union Générale et Sportive de l’Enseignement Libre, 1911-1950 », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 160 | octobre-décembre 2012, mis en ligne le 14 mars 2013, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://assr.revues.org/24009

Haut de page

Auteur

Isabelle Jonveaux

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org