Navigation – Plan du site

La double logique des relations Église/État en Suisse. Une perspective de théorie politique

William Ossipow
p. 41-56

Résumés

En Suisse, la régulation de la religion par l’autorité étatique fédérale comporte deux moments essentiels : le premier, d’esprit libéral, est de garantir les libertés individuelles. Il est orienté vers ce que la philosophie politique appelle la liberté négative, liberté considérée comme une barrière contre toute restriction injustifiée de l’autonomie personnelle. Le deuxième moment prévu par la Constitution fédérale suisse, que l’on peut appeler moment communautarien, est la dévolution aux cantons de la régulation précise et concrète de la religion selon leurs traditions politico-religieuses propres. Au lieu de décréter de manière centralisatrice la validité sur tout le territoire d’un même modèle de régulation, le principe fédéraliste, tel qu’il est compris en Suisse, renvoie à chaque canton la compétence d’organiser la religion comme il l’entend, pourvu que les libertés de base des individus soient respectées. De ces deux moments naît une architecture institutionnelle complexe, susceptible d’engendrer des inégalités de traitement, mais qui respecte par ailleurs les aspirations démocratiques et les traditions d’auto-gouvernement des cantons.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

William Ossipow, « La double logique des relations Église/État en Suisse. Une perspective de théorie politique », Archives de sciences sociales des religions, 121 | 2003, 41-56.

Référence électronique

William Ossipow, « La double logique des relations Église/État en Suisse. Une perspective de théorie politique », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 121 | janvier - mars 2003, mis en ligne le 17 novembre 2005, consulté le 19 septembre 2017. URL : http://assr.revues.org/2385 ; DOI : 10.4000/assr.2385

Haut de page

Auteur

William Ossipow

Université de Genève

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org