Navigation – Plan du site
Varia

Des limites de l'analogie religieuse

L'exemple de la célébrité
The limits of religious analogy: The case of celebrity
Límites de la analogía religiosa El ejemplo de la celebridad
Nathalie Heinich
p. 157-177

Résumés

L'intérêt pour les célébrités est souvent assimilé à une forme de religion, que ce soit par les acteurs eux-mêmes lorsqu'ils décrivent leurs propres pratiques ou par les savants lorsqu'ils manient l'analogie avec le « culte », la « sacralisation » ou la « sanctification ». De telles comparaisons paraissent à la fois évidentes et peu convaincantes, tant elles évoquent sans analyser ni expliquer ; elles demeurent en outre aveugles sur les effets normatifs – critiques ou laudatifs – de toute analogie religieuse. Plusieurs opérations sont ici proposées pour passer de l'analogie sauvage à la comparaison raisonnée : l'extension de la comparaison aux différences et non seulement aux ressemblances ; le passage de « la religion » aux différentes religions utilisées comme référence ; la décomposition des phénomènes qualifiés de « religieux » en plusieurs fonctions ; l'abandon d'une perspective catégorielle au profit d'une perspective typologique ; enfin, l'abandon d'une conception de « la religion » comme matrice originelle, faisant place à sa conception comme configuration contextuelle. Cette désubstantialisation fait apparaître « la religion » comme une notion indigène et non comme une catégorie instrumentale pour l'analyse, laquelle peut alors se déployer sans écraser son objet sous l'analogie religieuse ni, inversement, passer à côté des éclairages procurés par la comparaison.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2016.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Comparaisons savantes : misère de l'analogie
Une « religion » aux contours flous : l'effet d'aspiration
Une « religion » démarcative : l'oubli de la fonction critique
Les embarras de l'analogie
Une enquête de psychologie expérimentale
Comparer « à » ou comparer « avec » ? L'inventaire des différences
Comparer avec : pour en finir avec « la religion »
Une décomposition fonctionnelle de la célébrité
De la catégorisation à la typologie
De la matrice originelle à la configuration contextuelle

Aperçu du texte

« Le corps de Michael Jackson va être exposé aux fans », titrait le journal Le Monde du 2 juillet 2009 (« son ranch pourrait devenir un lieu de culte », ajoutait le sous-titre) : voilà, dans un quotidien réputé pour son sérieux, une information (l'exposition du corps) suivie d'une qualification (« lieu de culte ») qui nous renvoient à la tradition religieuse. Plus explicitement encore, un chercheur affirme dans une étude sur le Festival de Cannes : « Cannes est le temple des stars, les marches sont une nef, et le Palais des festivals le chœur de cette architecture rituelle. On se trouve ici face à l'expression d'une nouvelle mythologie, qui fait écho aux cultes rendus aux idoles des sociétés archaïques » (Lardellier, 2001 : 107).

Que faut-il penser de telles analogies, qui abondent tant chez les profanes (gens ordinaires et journalistes) que chez les savants (sociologues, anthropologues, historiens) ? Témoignent-elles d'une réelle affinité entre les conduites religieuses traditionnel...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nathalie Heinich, « Des limites de l'analogie religieuse », Archives de sciences sociales des religions, 158 | 2012, 157-177.

Référence électronique

Nathalie Heinich, « Des limites de l'analogie religieuse », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 158 | Avril-juin, mis en ligne le 24 juillet 2012, consulté le 19 septembre 2014. URL : http://assr.revues.org/23838 ; DOI : 10.4000/assr.23838

Haut de page

Auteur

Nathalie Heinich

UMR 8566 – Centre de Recherches sur les Arts et le Langage, EHESS, CNRS, heinich@ehess.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org