Navigation – Plan du site
Varia

D'un discours à l'autre

Concurrences rhétoriques et rapports interreligieux en Haute-Volta coloniale
In a discourse to another. Rhetorical competition and interreligious relations in colonial Upper Volta
De un discurso al otro. Competencias retóricas y relaciones interreligiosas en el Alto Volta colonial
Jean-Marie Bouron
p. 33-52

Résumés

L'étude des relations interreligieuses en Haute-Volta (actuel Burkina Faso), territoire multiconfessionnel par excellence, n'évite pas l'analyse des rhétoriques concurrentielles. Employées par les leaders religieux, les discours se cristallisent autour de plusieurs thématiques parmi lesquelles la chronologie confessionnelle, la nationalité des agents prosélytes, les accointances avec les sociétés africaines et le fait colonial. Nous découvrons alors un chœur à trois voix – catholique, musulmane et protestante – qui cherche à se positionner sur l'échelle de la légitimité dans le « partage des âmes ». En dépit de ces rhétoriques concurrentes, un discours du consensus s'impose au sein de la « communauté des croyants ». Celui-ci ne semble pas faire de la différence confessionnelle un facteur de division, mais plutôt l'application d'une idéologie commune.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2016.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Autochtonie religieuse
Proximité et altérité : quand l'argument des uns nourrit le discours des autres
Facteur colonial et discours religieux
L'idéologie du consensus
Conclusion

Aperçu du texte

* Nous tenons à remercier Bernard Salvaing, Magloire Somé, Katrin Langewiesche, Sandra Fancello et Maud Saint-Lary qui, par leurs remarques constructives, ont contribué à améliorer cet article.

Au Burkina Faso, la clôture du Ramadan 2010 a été marquée par l'exceptionnel discours de Mgr Philippe Ouédraogo. L'archevêque de Ouagadougou, porté par les thématiques actuelles du dialogue et de la rencontre, a pu livrer à ses « frères » un message intitulé : « Chrétiens et musulmans : ensemble pour vaincre la violence interconfessionnelle » . Par le contenu de son discours, la hiérarchie cléricale laisse supposer l'existence de tensions interreligieuses. Interrogés sur la question, les laïcs  évoquent pourtant une coexistence pacifique. Dans un Burkina Faso aux teintes multiconfessionnelles, la plupart des fidèles rejettent effectivement toute vision conflictuelle de la pluralité religieuse.

Une distinction semble donc s'établir entre les représentants religieux, c'est-à-dire les porteurs d'...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Marie Bouron, « D'un discours à l'autre », Archives de sciences sociales des religions, 158 | 2012, 33-52.

Référence électronique

Jean-Marie Bouron, « D'un discours à l'autre », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 158 | Avril-juin, mis en ligne le 24 juillet 2012, consulté le 23 octobre 2014. URL : http://assr.revues.org/23758 ; DOI : 10.4000/assr.23758

Haut de page

Auteur

Jean-Marie Bouron

CRHIA, Université de Nantes-Université deOuagadougou, jm.bouron@hotmail.f

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org