Navigation – Plan du site
Bulletin bibliographique
156-42

Jean-Pierre Delville, Marko Jacǒv (éd.), La papauté contemporaine (xixe-xxe siècles). Il papato contemporaneo (secoli xix-xx). Hommage au chanoine Roger Aubert, professeur émérite à l'Université catholique de Louvain, pour ses 95 ans. Omaggio al canonico Roger Aubert, professore emerito all'Università cattolica di Lovanio, per i 95 anni

Louvain-la-Neuve – Leuven – Cité du Vatican, Collège Erasme-Universiteitsbibliotheek-Archivio segreto vaticano, coll. « Bibliothèque de la RHE », 68 / « Collectanea Archivi Vaticani », 68, 2009, 729 p.
Agnès Desmazières
p. 157
Référence(s) :

Jean-Pierre Delville, Marko Jacǒv (éd.), La papauté contemporaine (xixe-xxe siècles). Il papato contemporaneo (secoli xix-xx). Hommage au chanoine Roger Aubert, professeur émérite à l'Université catholique de Louvain, pour ses 95 ans. Omaggio al canonico Roger Aubert, professore emerito all'Università cattolica di Lovanio, per i 95 anni, Louvain-la-Neuve – Leuven – Cité du Vatican, Collège Erasme-Universiteitsbibliotheek-Archivio segreto vaticano, coll. « Bibliothèque de la RHE », 68 / « Collectanea Archivi Vaticani », 68, 2009, 729 p.

Texte intégral

1Ce volume collectif est un nouvel hommage à l'historien belge de l'Église Roger Aubert, après les précédentes initiatives de 1994, pour ses 80 ans, et de 2004, pour ses 90 ans (J.-P. Hendrickx, J. Pirotte, L. Courtois, (éds.), Le cardinal Mercier (1851-1926) : un prélat d'avant-garde. Publications du prof. Roger Aubert rassemblées à l'occasion de ses 80 ans, Louvain-la-Neuve, Academia, 1994 ; L. Courtois, J.-P. Delville, E. Louchez, J. Pirotte, F. Rosart et G. Zélis (éd.), Écrire l'histoire du catholicisme des xixe et xxe siècles : Bilan, tendances récentes et perspectives (1975-2005) : hommage au professeur Roger Aubert à l'occasion de ses 90 ans, Louvain-la-Neuve, ARCA, 2005). Ces miscellanea, qui célèbrent son 95e anniversaire, sonnent encore comme un dernier adieu des collègues et élèves du chanoine de Louvain, décédé en 2009. Elles font également mémoire de l'historien italien Pietro Scoppola, mort en 2007, auquel Giuseppe Tognon consacre un article.

2Le livre salue en particulier la contribution d'Aubert à l'histoire de la papauté contemporaine, inaugurée par sa notable participation à l'Histoire de l'Église de Fliche et Martin avec le volume sur Le pontificat de Pie IX (1952). Après une section introductive présentant l'œuvre de Roger Aubert, l'ouvrage se décline en neuf parties consacrées tout d'abord à un examen de la papauté en général (trois relations), puis à une étude de chaque pontificat en particulier depuis Léon XII jusqu'à Jean-Paul II. Pie XI, du fait de la récente ouverture de ses archives, fait l'objet d'un traitement particulier (neuf notices). Les papes du xixe siècle sont par contre négligés (seulement cinq notices au total). Pour le xxe siècle, c'est principalement Pie XII qui fait les frais du centrage sur l'œuvre de son prédécesseur. La lutte de Pie X contre le modernisme, l'appel de Benoît XV à la paix et le moment Vatican II continuent de passionner les historiens de la papauté contemporaine. Dans l'impossibilité de rendre compte de l'ensemble des trente-neuf notices, on soulignera ici les traits saillants du volume.

3La section « La papauté en général » se révèle particulièrement intéressante parce qu'elle examine la papauté contemporaine dans la perspective d'une histoire tout à la fois de longue durée et transnationale. Cette orientation est également perceptible dans quelques autres notices plus spécifiques. Jean-Marc Ticchi analyse avec brio les tensions entre universalisme et italianisme. La pénétrante analyse des consistoires par Marc Agostino, qui met en lumière une « désitalianisation de la papauté » (p. 290) à la faveur des récentes nominations cardinalices, montre comment une étude de longue durée de la papauté peut être fructueuse. De son côté, Jean Pirotte s'intéresse à l'articulation entre centre et périphérie dans le cadre d'une histoire des missions. La belle étude de Jan de Maeyer et Jan Roobrouck sur la participation des laïcs catholiques aux organisations internationales sous Pie XI, qui s'inscrit également dans cette démarche transnationale, ouvre un champ de recherche novateur et stimulant. Elle fait écho aux récents développements de l'histoire globale qui centre son attention sur la contribution des organisations non gouvernementales, confessionnelles ou non, à la vie internationale.

4Les études consacrées à des pontificats précis alternent entre bilan de recherches importantes réalisées ces dernières années, comme celles d'Étienne Fouilloux sur la nonciature parisienne d'Angelo Roncalli, d'Émile Poulat sur les associations diocésaines et de Daniele Menozzi sur l'Église et les droits de l'homme, et ouverture de nouveaux dossiers à l'exemple de Jean-Dominique Durand qui traite de Jean-Paul II et la France ou d'Alberto Melloni à propos du cas Aldo Moro. L'histoire de l'Église y est avant tout conçue dans une perspective politique. Une attention particulière est accordée aux relations entre le Saint-Siège et les États européens. Du fait des nationalités des auteurs, la Belgique, la France et l'Italie sont privilégiées. L'Espagne est aussi évoquée dans une étude de Vicente Cárcel Ortì sur Pie XI et le roi déchu Alphonse XIII. L'Allemagne, l'Autriche, la Pologne, les États-Unis, et même la Chine ou l'Arménie, ne sont pas oubliées. Les Amériques centrale et du Sud, ainsi que l'Afrique, qui jouent un rôle majeur dans l'Église postconciliaire, font par contre figure de grandes absentes.

5Dans cette perspective, les archives secrètes du Vatican sont privilégiées au détriment des archives des autres congrégations romaines, telles la Congrégation pour la doctrine de la foi et, plus encore, la Propaganda fide, particulièrement riches pour cette période. L'examen de la crise moderniste et de ses prolongements fait figure d'exception. Claus Arnold et Claude Troisfontaines nous relatent ainsi les procédures lancées par le Saint-Office contre Alfred Loisy et Maurice Blondel.

6Le spectre large utilisé atteste de la diversité des recherches en cours. La superposition d'études de cas rend toutefois difficile une appréhension d'ensemble des changements intervenus dans la papauté au cours des xixe et xxe siècles. On aurait apprécié en particulier que les moments-clés, tels que la crise moderniste ou le concile Vatican II, soient davantage éclairés. Le rôle joué par Pie XI dans l'évolution de la papauté n'est guère mis en avant en dépit du renouveau des études le concernant. De même, on peut regretter que Roger Aubert, n'ait guère suscité d'émules dans le domaine de l'histoire des débats théologiques, dont il a su si bien montrer l'importance d'abord dans sa thèse sur Le problème de l'acte de foi (1945), puis dans La théologie catholique au milieu du xxe siècle (1953). Enfin, comme le souligne Jean-Pierre Derville en conclusion, « très peu est dit sur la papauté et les femmes » (p. 688). Une des raisons en est sans doute l'absence de femmes parmi les trente-neuf contributeurs. Ce volume invite à réfléchir à comment articuler les différentes réalités de la papauté – magistère doctrinal et moral, diplomatie, orientations pastorales et spirituelles, rapports avec les Églises locales, etc. – afin d'offrir un cadre ample de compréhension des changements majeurs intervenus dans le catholicisme durant ces deux derniers siècles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Agnès Desmazières, « Jean-Pierre Delville, Marko Jacǒv (éd.), La papauté contemporaine (xixe-xxe siècles). Il papato contemporaneo (secoli xix-xx). Hommage au chanoine Roger Aubert, professeur émérite à l'Université catholique de Louvain, pour ses 95 ans. Omaggio al canonico Roger Aubert, professore emerito all'Università cattolica di Lovanio, per i 95 anni », Archives de sciences sociales des religions, 156 | 2011, 157.

Référence électronique

Agnès Desmazières, « Jean-Pierre Delville, Marko Jacǒv (éd.), La papauté contemporaine (xixe-xxe siècles). Il papato contemporaneo (secoli xix-xx). Hommage au chanoine Roger Aubert, professeur émérite à l'Université catholique de Louvain, pour ses 95 ans. Omaggio al canonico Roger Aubert, professore emerito all'Università cattolica di Lovanio, per i 95 anni », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 156 | octobre-décembre 2011, document 156-42, mis en ligne le 15 février 2012, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://assr.revues.org/23480

Haut de page

Auteur

Agnès Desmazières

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org