Navigation – Plan du site
Bulletin bibliographique
152-115

Daniel Vidal, Jean de Labadie (1610-1674). Passion mystique et esprit de Réforme

Grenoble, Jérôme Millon, 2009, 216 p.
Daniel-Odon Hurel
p. 9-242
Référence(s) :

Daniel Vidal, Jean de Labadie (1610-1674). Passion mystique et esprit de Réforme, Grenoble, Jérôme Millon, 2009, 216 p.

Texte intégral

1Comme chacun sait, Jean de Labadie est un exemple particulièrement accompli de ce que l’on peut appeler une forme de nomadisme théologique, spirituel et mystique au cœur du xviie siècle. Après d’autres, ce livre revient sur le «dossier» Labadie, d’abord jésuite puis réformé et en perpétuelle quête d’un absolu spirituel et théologique, prédicateur et auteur à succès mais aussi marginalisé, voire exclu même jusque dans son inhumation, des institutions et Églises. Un nomadisme spirituel qui en fait aussi un nomade géographique entre le sud-ouest catholique puis réformé de la France et Altona, en passant par l’Angleterre, Genève, les Provinces-Unies et Amsterdam.

2Daniel Vidal montre, dans une analyse perpétuellement contextualisée mêlant sa pensée, les polémiques, son activité de prédicateur et ses œuvres, comment Labadie s’inscrit dans une sorte d’espace de solitude dans lequel il définit avec Dieu une relation de sujet à sujet. Une solitude chrétienne qui s’inscrit dans l’histoire du christianisme et dans la mystique. Labadie apparaît donc vite comme un être potentiellement subversif d’autant plus que ces prédications rencontrent du succès et qu’il occupe, comme à Montauban ou à Genève, des charges pastorales non négligeables. Il réunit très vite, là où il se trouve, des groupes de réflexions et de fidèles et présente une radicalité exigeante, se rend proche de la mystique du pur amour et se fait, à l’image du saint Paul missionnaire qu’il commente, un nouveau saint Paul.

3Ce parcours biographique croise bien des auteurs, comme Spener, autour de l’origine et du premier développement du piétisme, Antoinette Bourignon, avec laquelle il «partage» nomadisme, élection singulière et illumination intérieure, sans oublier, autour de la question essentielle du statut de la Bible, Meyer et Wolzogue. Les «bibliographies» et non la «bibliographie» comme l’écrit D.Vidal, présentent la trentaine d’ouvrages de Labadie, les principaux ouvrages qui furent des lieux de controverse, les nombreux écrits contemporains dont Labadie fut l’objet, ses biographies et enfin la littérature secondaire, tout aussi importante et que l’auteur cite, voire discute, dans l’ensemble de son livre qui constitue une contribution originale à l’histoire complexe du «croire et du faire croire» en crise au cœur du xviie siècle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Daniel-Odon Hurel, « Daniel Vidal, Jean de Labadie (1610-1674). Passion mystique et esprit de Réforme », Archives de sciences sociales des religions, 152 | 2010, 9-242.

Référence électronique

Daniel-Odon Hurel, « Daniel Vidal, Jean de Labadie (1610-1674). Passion mystique et esprit de Réforme », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 152 | octobre-décembre 2010, document 152-115, mis en ligne le 06 mai 2011, consulté le 24 octobre 2017. URL : http://assr.revues.org/22490

Haut de page

Auteur

Daniel-Odon Hurel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org