Navigation – Plan du site
Réflexions sur les formes d'autorité religieuses Réflexions sur les formes d'autorité religieuses

L’Autorité religieuse dans l’islam ottoman sous le contrôle de l’État ?

Nathalie Clayer
p. 45-62

Résumés

Dans l’Empire ottoman, à partir de la fin du XVe siècle, se forma sous le nom de ‘ilmiyye une catégorie spécifique de hauts dignitaires religieux – ou oulémas –, à laquelle n’accédaient que ceux qui avaient suivi un cursus honorum strictement défini et contrôlé par le pouvoir. Le contrôle de l’autorité religieuse était l’un des soucis majeurs du pouvoir politique ottoman. Il aboutit, avec le temps, à une sorte de « fonctionnarisation » des cadres religieux, qui servira de modèle à certains États-nations au XXsiècle. Néanmoins, le coeur du système de contrôle, l’institution de l’‘ilmiyye, ne concerna jamais qu’une partie des hommes de religion. C’est ainsi que leur autorité religieuse sera en compétition avec celle du sultan et celle d’autres hommes de religion, les serviteurs religieux de second rang et les soufis. Selon les époques et les circonstances politiques, les relations entre ces différentes catégories varièrent et le « modèle » de l’époque classique connut d’importantes transformations.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nathalie Clayer, « L’Autorité religieuse dans l’islam ottoman sous le contrôle de l’État ? », Archives de sciences sociales des religions, 125 | 2004, 45-62.

Référence électronique

Nathalie Clayer, « L’Autorité religieuse dans l’islam ottoman sous le contrôle de l’État ? », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 125 | janvier - mars 2004, mis en ligne le 22 février 2007, consulté le 25 juillet 2017. URL : http://assr.revues.org/2158 ; DOI : 10.4000/assr.2158

Haut de page

Auteur

Nathalie Clayer

CNRS – Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org