Navigation – Plan du site
Bulletin bibliographique
148-27

Pascal Boulhol, Françoise Gaide, Mireille Loubet,(compil.), Guérisons du corps et de l’âme. Approches pluridisciplinaires

Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, coll. « Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale », 2006, 364 p.
Régis Le Mer
Référence(s) :

Pascal Boulhol, Françoise Gaide, Mireille Loubet, (compil.), Guérisons du corps et de l’âme. Approches pluridisciplinaires, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, coll. « Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale », 2006, 364 p.

Texte intégral

148-27

1Cette publication fait suite au colloque « Guérisons du corps et de l’âme » qui s’est tenu à Aix-en-Provence du 23 au 25 septembre 2004. Il réunit vingt-quatre contributions réparties efficacement – même si ce classement peut paraître de prime abord artificiel – dans trois chapitres intitulés « Textes du domaine médical », « Textes du domaine religieux », « Sources non textuelles » (arts, architecture, enquêtes sur le vécu). La pluridisciplinarité est donc de mise. Les sujets et les contenus traités sont extrêmement variés car touchant aussi bien à la médecine qu’à la religion ou encore à la littérature. Même si plusieurs articles traitent des grands corpus médicaux de l’antiquité et des œuvres d’Hippocrate ou de Galien, l’aire culturelle abordée est très large et va au-delà de l’aire méditerranéenne. En effet, une contribution de Katell Berthelot traite des exorcismes dans les textes de Qumrân et des évangiles et celle de Mireille Loubet des « maux et guérison de l’âme dans la mystique musulmane ». De même, si une majorité des études a rapport avec l’époque antique, certaines contributions ont rapport avec l’époque moderne comme celle de Florence Chantoury-Lacombe qui traite de l’image comme méthode thérapeutique dans la Venise du xvie siècle – une représentation de saint Roch permet de guérir de la peste – ou la contribution de Dubravka Mlinaric sur les pratiques de guérison en Dalmatie aux xvie-xviiie siècles.

2Sans pouvoir analyser et résumer l’ensemble des contributions dans le cadre d’une recension, on retiendra les grands axes. La première partie du triptyque sur les textes traite essentiellement de l’antiquité grecque et romaine avec des contributions sur la guérison des maladies de l’âme (folie, santé mentale, laideur de l’âme chez Platon...), à partir des textes (Hippocrate, Galien...) ; et sur la guérison des corps comme les contributions sur le pouvoir guérisseur des cheveux ou la guérison après une morsure de vipère.

3La deuxième partie, sur le domaine religieux, contient pour moitié des contributions en rapport avec la bible et les évangiles. Sont évoqués les problèmes d’exorcisme, de saints guérisseurs ou encore la guérison de l’âme dans la mystique musulmane. La troisième partie, plus hétéroclite, traite des sources non textuelles et de la guérison en rapport avec le visuel (arts, architecture) ou des études basées sur des enquêtes sociologiques ou anthropologiques. La guérison, que ce soit celle du corps ou de l’âme, peut dépendre de la médecine officielle mais aussi de la religion ou de la magie, de la superstition, des rites. Le titre même avance un présupposé qui se vérifie au travers de plusieurs articles : on note que dans toute la tradition occidentale la maladie du corps est liée à celle de l’âme. Il en est de même de la guérison qui s’ensuit. Maladies du corps et maladies de l’âme sont étroitement liées. Sans faire à proprement parler de comparatisme, l’approche pluridisciplinaire de ce recueil servira probablement de base et de référence pour des études futures sur ce domaine. Les champs abordés sont extrêmement vastes et certains ont pu faire ou feront l’objet de livres ou même de thèse de doctorat.

4En conclusion, on retiendra que la plupart des articles sont bien ficelés et munis de références bibliographiques précises. On peut reprocher le côté composite de l’ensemble mêlant des communications portant sur une analyse pointilleuse de textes (par exemple Didier Pralon qui analyse deux lettres d’Hippocrate à Démocrite sur la folie) et des communications très généralistes – mais non moins intéressantes – comme celle de Pascal Boulhol « à propos des saints guérisseurs dans l’hagiographie antique ». À noter qu’un index des sources anciennes très pratique est placé également à la fin de l’ouvrage.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Régis Le Mer, « Pascal Boulhol, Françoise Gaide, Mireille Loubet,(compil.), Guérisons du corps et de l’âme. Approches pluridisciplinaires », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 148 | octobre-décembre 2009, document 148-27, mis en ligne le 16 novembre 2012, consulté le 28 mars 2017. URL : http://assr.revues.org/21529

Haut de page

Auteur

Régis Le Mer

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org