Navigation – Plan du site
Bulletin bibliographique
Informations bibliographiques
114.103bis

SILLARD (Alain), Bouddhismes. Le guide des écoles du bouddhisme en France, Suisse, Belgique

Paris, LeSir-NiL Éditions, 1998, 159 p.
Louis Hourmant
p. 153-154
Référence(s) :

SILLARD (Alain), Bouddhismes. Le guide des écoles du bouddhisme en France, Suisse, Belgique, Paris, LeSir-NiL Éditions, 1998, 159 p.

Texte intégral

1À l’heure où le bouddhisme offre en France une palette de plus en plus riche de mouvements, de centres, d’écoles, de maîtres et d’« instructeurs spirituels », le nombre de guides consacrés à cette religion-sagesse de vie se multiplie également. Les deux recensés ici proviennent de bouddhistes pratiquants : P.R. réalisateur de télévision, s’inscrit dans une lignée tibétaine, celle du Vajradhatu de feu le lama Chögyam Trungpa ; A.S., consultant en communication, est membre de l’Institut tibétain de Montpellier.

2Les deux ouvrages sont richement iconographiés mais la présentation adoptée diffère : celui d’A.S. adopte un découpage classique par écoles : Theravada, Mahayana (subdivisée en Zen Soto, Zen Deshimaru, Zen Rinzai, Zen du Sambo Kyôdan, enfin le Zen de l’ordre de l’Intérêt du moine vietnamien Thich Nhât Hanh, aujourd’hui la figure la plus connue du Zen français) puis le Vajrayana ou bouddhisme tantrique (subdivisé selon les quatre écoles du bouddhisme tibétain et l’école japonaise Shingon qui n’est représentée en France que par un centre monastique). Le livre est suivi d’une liste de coordonnées des centres bouddhistes des trois pays francophones.

3Le livre de P.R., beaucoup plus volumineux, est, quant à lui, organisé selon des critères géographiques, autrement dit par régions et non par branches ou écoles. Notons d’emblée qu’aucune des 22 régions de France métropolitaine n’est vierge de plusieurs centres de méditation au moins. Ce mode de présentation est conçu pour faciliter le repérage des bouddhistes pratiquants ou potentiels qui trouvent pour chaque centre répertorié toutes les indications possibles portant sur l’école de rattachement, le fondateur qui a inspiré la création du centre, le responsable actuel, les lieux et les possibilités d’accès, les tarifs, les formes de pratiques, voire les langues utilisées. L’abondante illustration vient renforcer le caractère de catalogue (façon guide Saint-Christophe) pour le pratiquant désireux de s’affilier à un centre ou d’y faire une quelconque retraite. La valeur de l’ouvrage ne se limite pas cependant à la précision des détails ; elle réside aussi dans les substantielles présentations de chaque lignée qui sont associées à leur première occurrence dans le guide. Remarquons qu’aucune forme de bouddhisme – même celles, comme la Soka Gakkai d’origine japonaise, non membres de l’Union Bouddhiste de France et habituellement passées sous silence dans des ouvrages de ce genre – ne sont exclues de ce guide véritablement empreint d’une bienveillance œcuménique envers toute démarche se réclamant du bouddhisme. Cette bienveillance n’interdit pas à l’auteur de pointer à l’occasion sur certains aspects qui lui paraissent problématiques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Louis Hourmant, « SILLARD (Alain), Bouddhismes. Le guide des écoles du bouddhisme en France, Suisse, Belgique », Archives de sciences sociales des religions, 114 | 2001, 153-154.

Référence électronique

Louis Hourmant, « SILLARD (Alain), Bouddhismes. Le guide des écoles du bouddhisme en France, Suisse, Belgique », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 114 | avril-juin 2001, document 114.103bis, mis en ligne le 19 août 2009, consulté le 26 mars 2017. URL : http://assr.revues.org/20945

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org