Navigation – Plan du site
Bulletin bibliographique
Informations bibliographiques
114.93

Marie Guyard de l’Incarnation. Un destin transocéanique (Tours, 1599-Québec, 1672)

Textes réunis par Françoise Deroy-Pineau, Paris, L’Harmattan, 2000, 415 p. (bibliogr.)
Daniel-Odon Hurel
p. 147-148
Référence(s) :

Marie Guyard de l’Incarnation. Un destin transocéanique (Tours, 1599-Québec, 1672).Textes réunis par Françoise Deroy-Pineau, Paris, L’Harmattan, 2000, 415 p. (bibliogr.)

Texte intégral

1Ce volume, dont la présentation et la qualité d’impression sont particulièrement médiocres, réunit les actes d’un colloque qui se tint à Tours les 14 et 15 mai 1999 pour « commémorer » le 400e anniversaire de la naissance de l’ursuline du Canada. Près d’une quarantaine de textes très inégaux sont regroupés par thèmes selon le programme du colloque : Éducation et société sous Louis XIII, Regards psychanalytiques, Mystique et écoles de spiritualité, Biographie, Trajets socioculturels de Tours à Québec, Culture amérindienne, Musique en France et en Nouvelle France. La lecture de ce volume suggère un plan quelque peu différent. Plusieurs communications font un point utile sur les écrits de Marie de l’Incarnation et sur l’historiographie abondante qui lui est consacrée. Dom Oury rappelle l’histoire de cette édition dont il a été l’ultime acteur tandis que J. Beaude, dans un des textes les plus intéressants du recueil (auquel on peut ajouter celui de J. Hennebert sur le « sublime » dans le discours autobiographique), analyse le rôle de dom Claude Martin, mauriste et fils de Marie de l’Incarnation dans la relecture et la transmission des textes de sa mère, en particulier de son autobiographie de 1654. Ce texte, éminemment personnel et « mystique » devient, après relecture/réécriture de dom Martin, un texte dévot. F.D.-P. se livre, quant à elle, à un commentaire de la bibliographie récente tandis que J.-Y. Robin examine quelques biographies de l’ursuline, comparant plus précisément le travail de N. Zemon Davis et celui de F.D.-P. L’évocation du cadre historique et géographique de la vie de Marie de l’Incarnation occupe aussi plusieurs articles : la ville de Tours et sa situation religieuse (B. Maillard, L. Augereau), les synthèses de F. Lebrun sur la femme au XVIIe siècle et de P. Annaert sur l’éducation des ursulines en France, les conditions de la traversée de l’Atlantique (R. Bouleau) et enfin certains aspects du Canada au moment de l’arrivée de l’ursuline (J.-J. Montigaud) sont les questions les plus importantes ici abordées. Les différents aspects de la spiritualité de Marie Guyard constituent un autre thème transversal. Son cheminement personnel de l’enfance à la profession religieuse en passant par le mariage et le veuvage suggère quelques tentatives d’examen psychanalytique sans surprises (M.-D. Fouqueray et J. Maitre). Sa spiritualité proprement dite est située dans le cadre de l’École française (P. Gervais, G. Le Bouedec) et donne lieu à des éclairages spécifiques tels que la mystique nuptiale (dom Oury), la spiritualité vécue au travers de l’art de l’aiguille (M. Seynaeve, C. Turgeon), les liens entre la spiritualité de M. Guyard et son intérêt pour la musique et la liturgie (E. Gallat-Morin, L. Courville). Des mises en perspective comparées sont tentées avec certaines religieuses contemporaines, la cistercienne réformée Louise de Ballon (M.-E. Henneau) et J. Chézard de Matel, fondatrice de l’Ordre du Verbe Incarné (J. Comby), dont les auteurs sont aussi attentifs au contenu spirituel qu’aux conditions de transmission (et souvent de réécriture) des textes originaux. Ce volume est accompagné d’une bibliographie et sera complété par les actes, à paraître, d’un autre colloque organisé au Québec cette même année 1999.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Daniel-Odon Hurel, « Marie Guyard de l’Incarnation. Un destin transocéanique (Tours, 1599-Québec, 1672) », Archives de sciences sociales des religions, 114 | 2001, 147-148.

Référence électronique

Daniel-Odon Hurel, « Marie Guyard de l’Incarnation. Un destin transocéanique (Tours, 1599-Québec, 1672) », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 114 | avril-juin 2001, document 114.93, mis en ligne le 19 août 2009, consulté le 24 juin 2017. URL : http://assr.revues.org/20920

Haut de page

Auteur

Daniel-Odon Hurel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org