Navigation – Plan du site
Bulletin bibliographique
Informations bibliographiques
114.68

COLIN (Joël), L’Enfant endormi dans le ventre de sa mère. Étude ethnologique et juridique d’une croyance au Maghreb

Perpignan, CERJEMAF et Presses Universitaires de Perpignan, 1998, 384 p. (Préface de C. Lacoste-Dujardin) (bibliogr., glossaire, index)
Constant Hamès
p. 133-134
Référence(s) :

COLIN (Joël), L’Enfant endormi dans le ventre de sa mère. Étude ethnologique et juridique d’une croyance au Maghreb, Perpignan, CERJEMAF et Presses Universitaires de Perpignan, 1998, 384 p. (Préface de C. Lacoste-Dujardin) (bibliogr., glossaire, index)

Texte intégral

1Voici une étude remarquable d’anthropologie du Maghreb qui démontre qu’un sujet limité et apparemment anecdotique peut déboucher sur d’importantes questions de société et d’interactions entre islam et société. Cela n’a été possible que grâce à des savoirs et à des explorations scientifiques propres à saisir les rapports entre islam et société. D’où cette constatation : « Beaucoup en ont parlé (du sujet anecdotique en question) mais peu fut écrit » (p. 29). Pour écrire, il fallait, comme cela est le cas, pouvoir interroger les références, les sources textuelles islamiques et voir comment, en utilisant leurs interstices, la société s’est employée à résoudre ou à aplanir des questions cruciales touchant à la vie d’un couple, d’un enfant, d’une famille.

2En effet, le sujet est une croyance qui veut que le fœtus puisse « s’endormir dans le ventre de sa mère » et donc prolonger une grossesse au-delà des normes biologiques habituelles.

3Plutôt que d’en sourire, réaction trop générale devant pareille « légende », l’auteur a poussé l’enquête, du côté des livres (droit musulman) et du côté des témoignages (ethnologie). « Mais ce choix, aussi pointu soit-il, oblige à s’intéresser à de nombreux aspects de la vie au Maghreb. En se focalisant sur l’enfant endormi et sur la durée de la grossesse, on découvre que cette croyance n’a rien d’anodin mais qu’au contraire, quand elle est invoquée, elle se trouve placée au centre de la vie familiale, parce qu’elle concerne le mariage, le veuvage, la répudiation, l’adultère de la femme ou ses relations sexuelles hors mariage, l’héritage, et qu’elle est en rapport direct avec les grandes préoccupations des populations que sont la fécondité et la stérilité » (p. 24).

4« Que dit le droit musulman de la durée de la grossesse ? » est ainsi devenu, dans ce cadre, une question non académique et la base d’interrogations centrales sur les « codes de la famille » tirés du droit musulman en vigueur dans les États du Maghreb.

5Et au-delà de l’étude de cas, fort bien menée et pleine de remarques incisives, c’est toute une pédagogie de la recherche anthropologique en pays à religion et à culture musulmanes qui est développée, sans didactisme ni prétention mais avec fermeté et esprit critique.

6Bibliographie (notamment celle de G.H. Bousquet). Glossaire du vocabulaire juridique musulman. Index thématique et des noms de lieux et de personnes. Index des ouvrages en langue arabe.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Constant Hamès, « COLIN (Joël), L’Enfant endormi dans le ventre de sa mère. Étude ethnologique et juridique d’une croyance au Maghreb », Archives de sciences sociales des religions, 114 | 2001, 133-134.

Référence électronique

Constant Hamès, « COLIN (Joël), L’Enfant endormi dans le ventre de sa mère. Étude ethnologique et juridique d’une croyance au Maghreb », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 114 | avril-juin 2001, document 114.68, mis en ligne le 10 décembre 2010, consulté le 24 mars 2017. URL : http://assr.revues.org/20873

Haut de page

Auteur

Constant Hamès

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org