Navigation – Plan du site
Bulletin bibliographique
Comptes rendus d'ouvrages

LAWRENCE (Bruce B.), Shattering the Myth

Princeton (N.J.), Princeton University Press, 1998, 237 p. (bibliogr., index, illustr.)
Chantal Saint-Blancat
p. 89
Référence(s) :

LAWRENCE (Bruce B.), Shattering the Myth, Princeton (N.J.), Princeton University Press, 1998, 237 p. (bibliogr., index, illustr.)

Texte intégral

114.21

1Comme le titre le suggère, il s’agit d’une lecture critique de l’association systématique de l’islam à la violence. L’auteur propose une nouvelle perspective d’analyse historique, qui met en évidence le poids structurel des séquelles du colonialisme européen ainsi que le lien central, et souvent sous-évalué, entre islam et nationalisme.

2La première partie de l’ouvrage retrace les trois phases successives d’interaction entre l’Europe et le monde islamique : le renouveau, le réformisme et l’émergence du fondamentalisme. L’A. reste toujours attentif aux disparités internes en terme d’emplois et de ressources économiques entre les différentes sociétés musulmanes, à leur pluralisme religieux et culturel et à la disparité entre les sexes. Dans chaque contexte (Pakistan et Égypte, Tunisie et Syrie, Iran et Arabie Saoudite), l’analyse de la protestation fondamentaliste ne se sépare jamais d’une observation minutieuse des liens, différenciés et complexes, entre mouvance radicale, classes sociales, spécialistes du religieux et intellectuels laïques.

3La contribution la plus originale reste toutefois l’étude du statut et des pratiques sociales des femmes, qui, selon B.B.L., constitue la clé d’interprétation des ambiguïtés et des différences internes à l’islamisme. Une fois de plus, l’A. souligne la diversité nationale et les disparités internes de la condition féminine. On ne saurait confondre l’action minoritaire des féministes urbanisées de Téhéran et du Caire avec les solidarités de résistance et de survie des femmes de l’Egypte rurale ou du Pakistan, où le suicide reste parfois la seule option contre une violence sexuelle impunie. Le cas de divorce de l’épouse Shah Bano (1985) et la condamnation de son mari devant la Cour suprême de la République indienne illustre clairement le rôle du pouvoir judiciaire séculier, défenseur des droits individuels face au déterminisme du Code personnel musulman. Aux yeux de la minorité musulmane, cette décision fut associée à une tentative d’hégémonie hindoue. L’âpreté du débat politique et médiatique en dit long sur le conflit non résolu entre défense de l’identité communautaire et religieuse et celle de la parité des sexes. En 1986, le Parlement indien, avec le Muslim Women’s Bill, retire en fait aux musulmanes qui divorcent le droit de faire appel devant le Code pénal pour une quelconque révision des droits accordés par la seule Loi musulmane. Shah Bano n’aura pas de successeurs en Inde, et encore moins au Pakistan ou au Bengladesh.

4L’ouvrage se termine sur l’exemple du cas malaisien qui explore les potentialités d’un islam vécu comme ressource symbolique et pragmatique, et qui tente de s’adapter à la compétitivité économique et à la nouvelle ère technologique. La recherche de symbiose entre éthique professionnelle, sociale et religieuse montre ici qu’il existe au sein du monde musulman bien d’autres formes de jihad que celles traditionnellement associées à la violence.

5Ce livre est riche d’informations sur la fragmentation du pouvoir au sein des sociétés musulmanes contemporaines et démontre combien les femmes sont désormais au cœur du défi théologique, politique et juridique en même temps que des acteurs décisifs dans les négociations et les confrontations qui traversent l’islam moderne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Chantal Saint-Blancat, « LAWRENCE (Bruce B.), Shattering the Myth », Archives de sciences sociales des religions, 114 | 2001, 89.

Référence électronique

Chantal Saint-Blancat, « LAWRENCE (Bruce B.), Shattering the Myth », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 114 | avril-juin 2001, mis en ligne le 29 novembre 2013, consulté le 22 août 2017. URL : http://assr.revues.org/20779

Haut de page

Auteur

Chantal Saint-Blancat

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org