Navigation – Plan du site
Bulletin bibliographique
Comptes rendus d'ouvrages
114.20

LAMBERT (Jean), La Médecine de l’âme

Paris, Société d’ethnologie, 1997, 320 p. (coll. « Hommes et Musiques »
Constant Hamès
p. 88-89
Référence(s) :

LAMBERT (Jean), La Médecine de l’âme, Paris, Société d’ethnologie, 1997, 320 p. (coll. « Hommes et Musiques »

Texte intégral

1Le sous-titre de ce très bel ouvrage consacré à l’exercice social de la musique au Yémen actuel, spécifie qu’il s’attache surtout au « chant de Sanaa », considéré comme la tradition musicale citadine, classique et ancienne du Yémen. Pour arriver à cette somme de connaissances musicologiques et de compréhension des musiciens dans une société qui a des rapports très ambigus avec la musique, il a fallu du temps de présence, d’imprégnation, de confidences, d’auditions, entre 1985 et 1987. Il a fallu aussi, ajouté aux compétences musicales variées, entrer dans la langue du pays et dans celle, toujours plus compliquée, de la poésie qui est intimement mariée, à travers le chant, à la musique instrumentale et vocale.

2Le compte rendu et l’analyse de toutes ces réflexions, écoutes et émotions, n’est ni uniforme ni d’un seul tenant ; il est fragmenté en chapitres d’évocations, d’études techniques, d’enquêtes sociales, de rencontres avec des musiciens et d’analyse des domaines où se déploie la musique : le social, le religieux mais aussi le personnel, l’affectif, qui débouchent finalement sur cette « médecine de l’âme » : « Face à la stagnation de l’économie et à l’acculturation générale, la musique reste un des derniers bastions de la culture locale où l’on peut puiser énergie et émerveillement » (p. 36).

3Mais qu’en est-il du rapport de la musique avec le religieux islamique, sachant qu’ailleurs dans le monde et l’histoire musulmane, ce rapport a toujours été tendu et ambivalent ?

4La troisième partie, intitulée « Musique et normes sociales » fournit une analyse pénétrante des rapports entre islam, société et musique (et musiciens). Les titres des chapitres VI à IX sont tout à fait suggestifs : « Une longue histoire de suspicion », « Des interdits culturels », « Le statut social du musicien », « Déjouer la censure ».

5Il est difficile de résumer ces pages qui tentent un examen assez complet de l’origine et de la nature des difficultés d’insertion de la musique dans l’ordre social et moral musulman : le débat a toujours été ouvert, dès le VIIIe siècle, et jamais clos. Le dernier épisode yéménite de confrontation se situe sous le règne de l’imâm Yahyâ (1918-1948), de doctrine zaydite (non sunnite), qui fit interdire officiellement « chansons lyriques, danses, concerts, disques et radio. Seule la musique militaire avait droit de cité (...) Cependant, certains chants populaires traditionnels étaient tolérés, ainsi que les chants religieux, comme le madh, chant d’éloge du Prophète » (p. 147).

6L’analyse montre bien certains aspects de la concurrence entre obligations religieuses cultuelles et dissipation musicale prolongée, entre licence des textes chantés et morale socio-religieuse. Mais en même temps, on voit aussi combien sont liés mysticisme et aide musicale à l’extase divine, voire musique vocale et récitation coranique.

7Accompagné d’un CD musical, aux passages duquel le texte renvoie au fur et à mesure, cet ouvrage apporte à la fois un savoir scientifique rigoureux et détaillé, d’ordre musicologique et anthropologique, et des descriptions, des évocations, des plongées dans ce qui fait de la musique parfois une passion.

8La bibliographie est (quasi-)exhaustive en ce qui concerne l’ethno-musicologie « arabe » et comporte très heureusement une liste des ouvrages de base ou importants en langue arabe. Index thématique et de noms propres.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Constant Hamès, « LAMBERT (Jean), La Médecine de l’âme », Archives de sciences sociales des religions, 114 | 2001, 88-89.

Référence électronique

Constant Hamès, « LAMBERT (Jean), La Médecine de l’âme », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 114 | avril-juin 2001, document 114.20, mis en ligne le 19 août 2009, consulté le 24 juin 2017. URL : http://assr.revues.org/20777

Haut de page

Auteur

Constant Hamès

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org