Navigation – Plan du site
Bulletin bibliographique
Informations bibliographiques
110-93

ROUXEL (Jean-Yves), Le Saint-Siège sur la scène internationale

Paris, L’Harmattan, 1998, 314 p. (préface de Mgr Roland Minnerath) (bibliogr.) (coll. « Logiques juridiques »)
Émile Goichot
p. 133
Référence(s) :

ROUXEL (Jean-Yves), Le Saint-Siège sur la scène internationale, Paris, L’Harmattan, 1998, 314 p. (préface de Mgr Roland Minnerath) (bibliogr.) (coll. « Logiques juridiques »)

Texte intégral

1« Saint-Siège » affiche le titre. Mais la phrase initiale annonce qu’on va « traiter de la présence de l’Église sur la scène internationale », et la définition de l’Église est empruntée aux théologiens et aux canonistes. La première partie décrit donc cette présence : bref historique, très ...condensé (un échantillon : « de la partition de l’Empire carolingien allaient naître trois États, France, Allemagne, Italie »), des origines aux accords du Latran, et position actuelle ; la diplomatie vaticane, « active » et « passive » ; les premiers contacts avec les organisations internationales. On aborde ensuite la participation progressive de « l’auto-limitation » aux lendemains de la guerre jusqu’au déblocage opéré surtout par Paul VI – à leur activité, ses modalités (une distinction importante : selon les cas, c’est tantôt le [mini-]État de la Cité du Vatican qui intervient à titre de membre, tantôt le Saint-Siège comme observateur sans droit de vote), ses finalités avec une attention particulière au débat démographique et à l’action en faveur de la paix. La dernière partie se concentre sur l’Europe et la participation à la Conférence sur la Sécurité et la Coopération (C.S.C.E.), considérée comme « le véritable retour du Saint-Siège sur la scène internationale ».

2On l’aura compris, ce n’est pas un livre d’histoire ni de sociologie. Il paraît dans une collection intitulée « Logiques juridiques ». Logique ici particulière, celle du discours que l’institution tient sur elle-même, et l’ouvrage est, pour l’essentiel, un montage de documents pontificaux ou conciliaires et de commentaires « autorisés » (bibliographie exclusivement de langue française). C’est son intérêt, puisque ce discours a bien son importance, qu’il s’articule avec vigueur, non sans une pointe de ce qu’on appelait naguère « triomphalisme », et le livre en présente une sorte d’anthologie, composite mais nourrie. Ses limites aussi, car l’on reste précisément dans l’univers du discours, assez loin de l’histoire concrète.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Émile Goichot, « ROUXEL (Jean-Yves), Le Saint-Siège sur la scène internationale », Archives de sciences sociales des religions, 110 | 2000, 133.

Référence électronique

Émile Goichot, « ROUXEL (Jean-Yves), Le Saint-Siège sur la scène internationale », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 110 | avril-juin 2000, document 110-93, mis en ligne le 19 août 2009, consulté le 24 juillet 2017. URL : http://assr.revues.org/20706

Haut de page

Auteur

Émile Goichot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org