Navigation – Plan du site
Bulletin bibliographique
Informations bibliographiques
110-91

RODINSON (Maxime), Peuple juif ou problème juif ?

Paris, La Découverte, 1997, 337 p. (coll. « Sciences humaines et sociales »)
Joëlle Allouche-Benayoun
p. 132-133
Référence(s) :

RODINSON (Maxime), Peuple juif ou problème juif ?, Paris, La Découverte, 1997, 337 p. (coll. « Sciences humaines et sociales »)

Texte intégral

1Cet ouvrage est la réédition, seize ans après, d’un recueil d’articles paru en 1981 chez Maspero.

2Articles écrits entre 1967 et 1981, dans un contexte proche-oriental marqué par les guerres des Six Jours (1967) et de Kippour (1973) et en France par l’arrivée de la gauche au pouvoir. Ceci explique le ton souvent polémique des articles, dans lesquels l’auteur analyse les relations entre Juifs et Arabes, du fait de l’existence d’Israël et du sionisme.

3En fait, cinq des sept articles qui composent l’ouvrage développent une réflexion sur ce qui, pour l’A. et pour reprendre le titre de ce livre, correspond plus à un « problème » qu’à un « peuple ».

4« Problème » juif ? c’est ce que tente de montrer l’article de 1981, « Un peu de clarté au départ » ainsi que l’essai de 1968 de définition des juifs, « De la Nation juive au problème juif ». La réponse à la question de départ posée dans l’article de 1972, « Qu’est-ce que le sionisme ? » se trouve, me semble-t-il, dans deux textes : « Israël, fait colonial ? » (1967) et « Antisémitisme éternel ou judéophobies multiples ? ». Pour M. R., Israël est un fait colonial, et il n’y a pas d’antisémitisme éternel, mais de multiples judéophobies.

5Le sixième article « sur les visions arabes du conflit israélo-arabe » (1969) présente les discours arabes les plus représentatifs sur la question, et le septième est une « Autocritique » dans laquelle le lecteur découvre avec frémissement que M.R. soutint, en tant (souligne-t-il) qu’intellectuel juif, communiste et français, la thèse de la culpabilité des médecins juifs accusés d’assassinat ou de tentative d’assassinats de dirigeants communistes (dont Staline) lors du procès des « blouses blanches » à Moscou.

6Ce qui est nouveau dans l’ouvrage, c’est la préface écrite en 1997, dans laquelle l’A. considère toujours valables les thèses exprimées alors, et analyse les possibilités d’un accord de paix entre Israéliens et Palestiniens ouvertes par les accords d’Oslo de 1993.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Joëlle Allouche-Benayoun, « RODINSON (Maxime), Peuple juif ou problème juif ? », Archives de sciences sociales des religions, 110 | 2000, 132-133.

Référence électronique

Joëlle Allouche-Benayoun, « RODINSON (Maxime), Peuple juif ou problème juif ? », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 110 | avril-juin 2000, document 110-91, mis en ligne le 19 août 2009, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://assr.revues.org/20702

Haut de page

Auteur

Joëlle Allouche-Benayoun

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org