Navigation – Plan du site
Bulletin bibliographique
Informations bibliographiques
112.107

VAN DEN BROEK (Roelof), HANEGRAAFF (Wouter), eds., Gnosis and Hermeticism, from Antiquity to Modern Times

Albany, State University of New York Press, 1998, 402 p. (index)
Jean-Pierre Laurant
p. 172
Référence(s) :

VAN DEN BROEK (Roelof), HANEGRAAFF (Wouter), eds., Gnosis and Hermeticism, from Antiquity to Modern Times,Albany, State University of New York Press, 1998, 402 p. (index)

Texte intégral

1Si, comme le soulignent les éditeurs dans la préface, la culture occidentale repose sur la Bible et la rationalité grecque, il est inévitable que gnose et hermétisme prêtent à leur tour à rapprochements et confrontations.

2L’auteur pose tout d’abord les limites du champ propre à ces deux voies de salut par la connaissance à travers leurs visions de l’homme, de Dieu et du monde : le constat des différences l’emporte sur celui des similitudes. La parole est alors donnée à une pléiade de spécialistes : Jean-Pierre Mahé pour l’aspect moral puis l’analyse du Discours sur l’Ogdoade et l’Ennéade (résumé des Écrits gnostiques, sous presse) ; Johannès van Oort pour le manichéisme ; Jan Helderman pour l’Évangile de vérité (probablement de Valentin) ; Gilles Quispel analyse L’Asclepius comme témoin des différences des voies grecque et latine ; l’A. pour le catharisme comme gnose médiévale ; Antoine Faivre pour leur rapport à l’ésotérisme à partir de la Renaissance ; Cees Leijenhorst présente l’hermétisme de Patrizi ; Karen Voss des considérations sur l’alchimie spirituelle ; Joscelyn Godwin montre les liens entre tradition hermétique et musique puis donne l’exemple de Stockhausen ; Roland Edighoffer présente le premier rosicrucianisme ; Arthur Versluis, la littérature théosophique des XVII et XVIIIe siècles ; Jos van Meurs, l’exemple de William Blake ; Daniël van Egmond, les groupes ésotériques de la fin du IXe et du début du Xe siècle ; W.H. enfin développe les liens entre ésotérisme et romantisme (pour le monde anglo-saxon exclusivement) et les connections avec le « New Age ».

3S’étalant de l’Antiquité au XVIIe siècle, ce « regroupement » met en lumière les diversités d’approche des auteurs et donne de précieux renseignements méthodologiques. À partir du XL siècle l’approche est toujours intéressante, notamment pour la place que peut revendiquer une démarche de type ésotérique, mais se limite au monde anglo-saxon ; l’est et le sud de ce « domaine occidental » sont un peu « à l’étroit ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Laurant, « VAN DEN BROEK (Roelof), HANEGRAAFF (Wouter), eds., Gnosis and Hermeticism, from Antiquity to Modern Times », Archives de sciences sociales des religions, 112 | 2000, 172.

Référence électronique

Jean-Pierre Laurant, « VAN DEN BROEK (Roelof), HANEGRAAFF (Wouter), eds., Gnosis and Hermeticism, from Antiquity to Modern Times », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 112 | octobre-décembre 2000, document 112.107, mis en ligne le 19 août 2009, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://assr.revues.org/20477

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Laurant

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org