Navigation – Plan du site

Le prince-serpent, ou l’impossible métamorphose : malemort, royauté et autochtonie chez les Lao et les Tai Lü

Bernard Formoso
p. 127-145

Résumés

À travers l’examen de mythes élaborés respectivement par les Lao des deux rives du Mékong et par les Tai Lü des Sip Song Phan Na (R.P. de Chine), le présent article passe en revue les multiples propriétés prêtées à la figure mythique de l’ophidien dans le contexte asiatique. Il traite aussi des rapports complexes que cette figure entretient avec celle du souverain dans l’imaginaire des Tai bouddhisés, avec pour conséquence d’une trop forte collusion entre les deux, la malemort et l’engendrement d’entités spirituelles d’une configuration particulière.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Formoso, « Le prince-serpent, ou l’impossible métamorphose : malemort, royauté et autochtonie chez les Lao et les Tai Lü », Archives de sciences sociales des religions, 119 | 2002, 127-145.

Référence électronique

Bernard Formoso, « Le prince-serpent, ou l’impossible métamorphose : malemort, royauté et autochtonie chez les Lao et les Tai Lü », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 119 | juillet - septembre 2002, mis en ligne le 16 novembre 2005, consulté le 24 juin 2017. URL : http://assr.revues.org/1731 ; DOI : 10.4000/assr.1731

Haut de page

Auteur

Bernard Formoso

Département d’ethnologie, Université Paris X-Nanterre

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org