Navigation – Plan du site
Bulletin bibliographique
142-60

André Vauchez, (dir.), I santuari cristiani d’Italia. Bilancio del censimento e proposte interpretative

Rome, Éditions de l’École Française de Rome, coll. « Collection de l’École française de Rome », 387, 2007, 376 p.
Isabelle Jonveaux
p. 191-321

Texte intégral

1Comme le titre l’indique, cet ouvrage collectif se donne pour ambition de recenser les sanctuaires des différentes régions d’Italie et d’analyser le rôle religieux, mais aussi politique et économique, qu’ils ont pu jouer dans leur région au cours de l’histoire. Quatre grandes parties composent cet ouvrage : une partie historique du phénomène des sanctuaires, suivie d’une typologie par région, puis le rôle des sanctuaires dans l’espace territorial et, enfin, quelques aspects anthropologiques.

2L’histoire de la dévotion aux sanctuaires ne va pas sans heurts. Comme le souligne G. Cracco, les pèlerinages, pratique populaire, ont contribué à forger deux Églises, l’une des évêques et des clercs, en milieu urbain et proche du pouvoir, et l’autre, alternative, constituée des pèlerins toujours en mouvement, issus des milieux populaires et se proclamant sous la protection de Marie, d’où la nom d’Église de Marie. Les auteurs identifient en effet le trecento comme la grande saison des sanctuaires, principalement mariaux. La partie typologique offre au lecteur une véritable recension des sanctuaires dans les régions italiennes, enrichie de propositions d’interprétation de ce phénomène. Ainsi se trouvent abordés les sujets de la concurrence entre les villes et les campagnes concernant les sanctuaires, le phénomène des répliques de sanctuaires (sanctuaire ad instar), ou encore le cas particulier de sanctuaires liés à des monastères bénédictins. E. Curzel s’intéresse aussi à la question pertinente de la différence existant entre un sanctuaire chrétien et celui d’une autre religion. Selon lui, la distinction repose sur le fait que les icônes ne sont pas des idoles et donc, même si l’objet de la dévotion disparaît, le pèlerinage peut perdurer.

3Le sanctuaire a aussi une fonction dite « d’agrégation » (O. Confessore), puisque des croyants d’horizons très divers s’y retrouvent, tous également unis dans la prière communautaire ou le rosaire. La réputation et la fréquentation du sanctuaire restent en effet rarement confinées à la région, mais acquièrent une dimension nationale voire mondiale. D’où l’importance qu’ils peuvent avoir dans le développement économique d’un territoire. En effet, M.R. Berardi, à propos des Abruzzes souligne l’emplacement stratégique des sanctuaires, notamment sur les routes commerciales ou de transhumance. Ces lieux sont aussi dépositaires de longues traditions, de rites séculaires, et c’est sans doute pour cela qu’ils peuvent parfois devenir, aujourd’hui, des centres de nature intégriste.

4Il faut enfin signaler la part importante faite aux réflexions tenant à la méthodologie de la recherche, mais aussi mettre en lumière la richesse des références bibliographiques et documentaires qui font de cet ouvrage un excellent outil pour ceux qui s’intéressent au phénomène des sanctuaires. Citons notamment l’article sur les pèlerinages aux Pays-bas qui offre des outils pertinents sur la définition d’un lieu de sanctuaire et les différentes dimensions qui y sont attachées.

5I santuari d’Italia a donc le mérite de proposer une étude détaillée, quasi exhaustive des sanctuaires italiens, véritable défi au vu des quelques 3 440 sanctuaires que possède ce pays de haute pratique religieuse. Si l’on regrette que les dimensions économiques et sociales aient été moins approfondies, on signale cependant l’excellente partie historique en début d’ouvrage.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Jonveaux, « André Vauchez, (dir.), I santuari cristiani d’Italia. Bilancio del censimento e proposte interpretative », Archives de sciences sociales des religions, 142 | 2008, 191-321.

Référence électronique

Isabelle Jonveaux, « André Vauchez, (dir.), I santuari cristiani d’Italia. Bilancio del censimento e proposte interpretative », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 142 | avril-juin 2008, document 142-60, mis en ligne le 26 novembre 2008, consulté le 28 mai 2017. URL : http://assr.revues.org/16153

Haut de page

Auteur

Isabelle Jonveaux

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org