Navigation – Plan du site

De « l’exception religieuse » états-unienne

Retour sur un débat
Fabienne Randaxhe
p. 7-25

Résumés

Nourrie par les observations premières du français A. de Tocqueville, la thèse d’une « exception religieuse » américaine, réenvisagée à plus d’un siècle de distance du point de vue américain de T. Parsons, reste en débat. Le propos revient sur les représentations de ces deux auteurs qui ont contribué à percevoir dans la vitalité et la diversité des religions, dans le revivalisme, le désétablissement et la religion civile la marque d’une exception états-unienne. Corrélative aux dynamiques qui travaillent le champ du religieux en Europe et aux États-Unis, cette thèse perdrait-elle de sa pertinence ? Certains l’envisagent et conçoivent un rapprochement des terrains états-unien et européen à la lumière de facteurs que l’on retrace ici. On se propose finalement de mettre l’accent sur la perspective de la cristallisation politique des questions morales et religieuses, centrale à la thèse de l’exception, pour souligner qu’un tel processus n’a pas épargné les États-Unis. Une exception états-unienne serait moins dans l’absence d’une telle cristallisation que dans le mode de régulation des conflits qui sollicite l’intervention de l’État via le juridique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fabienne Randaxhe, « De “l’exception religieuse” états-unienne », Archives de Sciences sociales des Religions, n° 122, avril-juin 2003, p. 7-25.

Référence électronique

Fabienne Randaxhe, « De « l’exception religieuse » états-unienne », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 122 | avril - juin 2003, mis en ligne le 10 novembre 2005, consulté le 20 août 2017. URL : http://assr.revues.org/1515 ; DOI : 10.4000/assr.1515

Haut de page

Auteur

Fabienne Randaxhe

GSRL – CNRS-EPHE – Université Saint-Étienne

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org