Navigation – Plan du site

Guerres de sépultures de saints et luttes pour une sacralisation des territoires au Maghreb

Kamel Filali
p. 121-127

Résumés

La guerre autour de la sainte sépulture reflète autant le culte d’un personnage vénéré qu’une lutte dont l’enjeu est le prestige et le pouvoir. Chaque tribu tente par l’intermédiaire de son cheikh de s’imposer et de s’étendre au détriment de ses rivaux en faisant valoir la noblesse ou le caractère prééminent et sacré de son saint favori. La sépulture qui l’abrite est réputée plus vénérable ou plus prestigieuse que celles des tribus ou villages voisins. Le tombeau du saint censé abrité la baraka, garante de puissance et de richesse, devient dès lors l’objet d’une rivalité acerbe entre chefs de tribus. Des filiations nobles, réelles ou fictives, sont mises en avant par chacune des tribus prétendant à l’hégémonie ou à la prééminence sur les autres.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Kamel Filali, « Guerres de sépultures de saints et luttes pour une sacralisation des territoires au Maghreb », Archives de sciences sociales des religions, 123 | 2003, 121-127.

Référence électronique

Kamel Filali, « Guerres de sépultures de saints et luttes pour une sacralisation des territoires au Maghreb », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 123 | juillet - septembre 2003, mis en ligne le 25 octobre 2005, consulté le 27 avril 2017. URL : http://assr.revues.org/1073 ; DOI : 10.4000/assr.1073

Haut de page

Auteur

Kamel Filali

Université de Constantine

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org