Navigation – Plan du site
Etudes de cas

Islam, laïcité et la question d’autorité de l’Empire ottoman à la Turquie kémaliste

Hamit Bozarslan
p. 99-113

Résumés

Cet article porte sur les rapports entre la religion et la laïcité comme deux répertoires de légitimation de l’autorité, et partant, du pouvoir politique, en Turquie. Partant d’une perspective de la longue durée, il souligne qu’alors que l’islam se confond avec la nation et est présenté comme l’un des garants de son unité, voire de son unanimisme, la laïcité, mot fétiche qui résume toute la problématique de l’occidentalisation, s’avère être l’une des perpétuelles sources de sa division. Cette contradiction aboutit une autre, potentiellement bien plus violente : soumis ou non au pouvoir, le religieux est toujours conçu comme l’ennemi, réel ou potentiel, de la nation, laquelle ne peut pourtant exister sans la religion.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hamit Bozarslan, « Islam, laïcité et la question d’autorité de l’Empire ottoman à la Turquie kémaliste », Archives de sciences sociales des religions, 125 | 2004, 99-113.

Référence électronique

Hamit Bozarslan, « Islam, laïcité et la question d’autorité de l’Empire ottoman à la Turquie kémaliste », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 125 | janvier - mars 2004, mis en ligne le 22 février 2007, consulté le 23 mai 2017. URL : http://assr.revues.org/1036 ; DOI : 10.4000/assr.1036

Haut de page

Auteur

Hamit Bozarslan

Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman-EHESS

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org